Quand Hamilton et Schumacher faisaient la course en 2001

Lewis Hamilton évoque son admiration pour le septuple Champion du monde Michael Schumacher, qui a 50 ans ce jeudi, et qu'il a croisé sur les circuits dès le début du XXIe siècle.

Quand Hamilton et Schumacher faisaient la course en 2001

La première course réunissant Lewis Hamilton et Michael Schumacher n'a pas été, comme on pourrait le croire, le Grand Prix de Bahreïn 2010 – théâtre du retour de l'Allemand dans l'élite après une retraite de trois ans – mais une simple manche de karting, alors que Hamilton était âgé de 16 ans, déjà sous l'aile de McLaren et coéquipier d'un certain Nico Rosberg.

"J'ai deux souvenirs qui me viennent à l'esprit", commente l'Anglais au sujet de Schumacher. "En 2001, je crois que c'était à Kerpen, son circuit, en karting. La rumeur disait que Michael venait faire la course. Je crois que c'était en Formule A ou en Super A. Il a couru dans notre catégorie et je me rappelle avoir partagé la piste avec lui et m'être dit que c'était cool. Ça devait être à la fin de la course, il pleuvait, il ne faisait pas très beau, je me rappelle être arrivé en parc fermé, mon kart était juste derrière le sien. Je ne sais pas s'il est venu me voir ou si c'est moi qui suis allé le voir. Il m'a parlé d'égal à égal et c'était juste génial de rencontrer une légende."

Lire aussi :

"La fois d'après, c'est quand je suis arrivé en Formule 1. Je crois que c'était en essais privés, sûrement en 2006. Je l'ai vu devant moi et je me suis dit 'Oh mon dieu, je suis en Formule 1 et Michael Schumacher se trouve devant moi !'. Il a creusé l'écart car je n'arrivais pas à tenir le rythme à l'époque, mais c'était un moment de rêve."

Admiration pour Schumacher

Il est de notoriété publique qu'Ayrton Senna était l'idole de Lewis Hamilton, qui avait même adopté un design de casque similaire – principalement pour que son père puisse facilement le reconnaître en karting. Cependant, le pilote Mercedes vénérait également Michael Schumacher, qu'il a d'ailleurs remplacé au sein de l'écurie à l'étoile.

"Michael est quelqu'un que j'admire et je n'ai que de très bonnes choses qui me viennent à l'esprit en pensant à lui", poursuit le quintuple Champion du monde. "Quant à l'influence qu'il avait sur moi, il ne se trouvait pas être le pilote par lequel j'ai été influencé. C'est Ayrton [Senna] que j'ai vu quand j'avais cinq ans, et c'est lui que j'ai commencé à regarder. Il est donc devenu mon favori d'emblée, ça ne changera jamais."

Lire aussi :

"Mais bien sûr, j'ai regardé toutes les courses [de Schumacher], en particulier quand il était chez Benetton et chez Ferrari. J'ai admiré sa perfection, son pilotage, sa condition physique et la façon dont il se conduisait, la plupart du temps", conclut Hamilton.

 
partages
commentaires
Pourquoi Toro Rosso n'a "plus besoin d'un directeur technique"

Article précédent

Pourquoi Toro Rosso n'a "plus besoin d'un directeur technique"

Article suivant

Rétro 1991 - À Spa, les grands débuts en F1 de Michael Schumacher

Rétro 1991 - À Spa, les grands débuts en F1 de Michael Schumacher
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021