Pour Berger, comparer Hamilton à Senna est désormais légitime

Proche d'Ayrton Senna au début des années 90, Gerhard Berger n'avait jamais croisé de pilote capable de lui rappeler l'illustre Brésilien. Désormais, la donne a changé.

Pour Berger, comparer Hamilton à Senna est désormais légitime

Comparer les pilotes à travers les époques s'est toujours avéré périlleux, et souvent peu pertinent. Même à travers les chiffres d'un palmarès, la prudence est de mise. En revanche, certaines approches ou manières de faire peuvent provoquer des réminiscences. Longtemps, Gerhard Berger s'est bien gardé de dresser de tels parallèles. Lui qui a côtoyé Ayrton Senna pendant trois saisons chez McLaren était surtout un ami du triple Champion du monde, disparu en 1994. Alors, quand l'Autrichien confesse qu'aujourd'hui, Lewis Hamilton lui rappelle en plusieurs points le pilote brésilien, sa voix compte inévitablement.

Lire aussi :

Déjà sacré à six reprises, Hamilton peut cette année viser un septième titre qui le placerait au même niveau que Michael Schumacher. Gerhard Berger, lui, voit le Britannique aller plus loin, et n'imagine pas encore qu'un pilote soit en mesure de lui ravir sa couronne en 2020.

"Lui succéder sera difficile", prévient-il dans les colonnes d'Auto Motor und Sport. "Hamilton n'est pas seulement le meilleur pilote du moment, il est en bonne voie pour devenir le meilleur de tous les temps. Il a toutes les chances de dépasser Michael Schumacher. On me demande souvent si Hamilton est aussi bon que Senna. J'ai longtemps résisté à la comparaison, parce que je connaissais bien Senna. Pendant longtemps, je n'ai pas vu un pilote avec les qualités qui distinguaient Ayrton. Avec Hamilton, je peux maintenant dire en parfaite conscience qu'il les a. C'est le premier pilote dont je pourrais parler de la même manière que Senna."

Pour Berger, il ne fait aucun doute que Lewis Hamilton à lui seul a permis à Mercedes de se maintenir au sommet de la Formule 1 ces deux dernières saisons malgré l'opposition de Ferrari. L'ancien pilote en est convaincu, sans lui, l'écurie allemande n'aurait pas connu un tel succès.

"Ces deux dernières années, Mercedes a remporté certaines courses et peut-être même des titres mondiaux parce qu'il y avait Hamilton dans la voiture", assure-t-il. "Valtteri Bottas aurait eu du mal à endosser un tel rôle. Hamilton est en tête partout, dans toutes les conditions. Ces dernières années, il a appris à être troisième de temps en temps. Il a maintenant le talent pour reconnaître que certains jours, il doit se contenter de moins. Il prend les points et il se dit : la prochaine course sera à nouveau pour moi. C'est ce qui fait un Champion du monde."

partages
commentaires
Honda compte trouver davantage de constance en 2020

Article précédent

Honda compte trouver davantage de constance en 2020

Article suivant

Tost n'a "aucun doute" sur la synergie avec Red Bull

Tost n'a "aucun doute" sur la synergie avec Red Bull
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021