Hamilton - Si Rosberg est Champion, je réagirai "comme un homme"

Au centre des attentions en conférence de presse, Lewis Hamilton a été le destinataire de nombreuses questions de la part des journalistes présents.

Hamilton - Si Rosberg est Champion, je réagirai "comme un homme"
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Romain Grosjean, Haas F1 Team lors de la conférence de presse de la FIA
Conférence de presse de la FIA : Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team; Romain Grosjean, Haas F1 Team; Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1; Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Romain Grosjean, Haas F1 Team photographie Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Romain Grosjean, Haas F1 Team photographie Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Sebastian Vettel, Ferrari lors de la conférence de presse de la FIA
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur la grille
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 avec son équipier troisième, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 Team et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, en conférence de presse FIA
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Conférence de presse d'après-qualifs : Lewis Hamilton, Mercedes AMG, Nico Rosberg, Mercedes AMG et Kimi Raikkonen, Ferrari

Entre les réminiscences de la mini-polémique Snapchat, son apparition dans l’émission d’Ellen DeGeneres, dans le jeu vidéo Call of Duty, sa gestion des réseaux sociaux ou ses liens avec Mohammed Ali et Prince, certaines questions sur la saison 2016 de Formule 1 et le Grand Prix des États-Unis ont tout de même réussi à émerger.

Hamilton, qui aura fort à faire lors des quatre dernières épreuves du calendrier pour conquérir sa quatrième couronne mondiale avec 33 points de retard sur Nico Rosberg, arrive sur un tracé sur lequel il a remporté trois des quatre courses disputées.

"Je m'en suis toujours bien sorti aux États-Unis. C'est un circuit fantastique, ils ont fait du très bon travail en le dessinant. C'est un des rares nouveaux circuits qui permettent de dépasser. Il va faire meilleur ce week-end [qu'en 2015], ce sera génial pour les fans."

Au moment de se pencher sur ce qui s’est mal passé cette saison, il préfère se concentrer sur l'avenir : "Ce n'est pas la peine de regarder en arrière. Je suis conscient que Nico a fait de belles courses, c'est une longue saison. Tout ce que je peux faire, c'est travailler pour progresser."

"C'est le sport auto"

Et justement, si son équipier coiffe sa première couronne mondiale en fin d’année, quelle sera sa réaction ? "Je le prendrai comme un homme, on ne peut pas gagner à chaque fois. Cela fait partie du jeu. Il reste beaucoup de points à prendre, je crois que tout reste possible. Une fois que tout sera décidé, tout ce que je pourrai faire, c'est me tourner vers l'avenir en espérant revenir plus fort."

"Les batailles et les courses sont toujours serrées, quel que soit le scénario. C'est un peu différent en termes de performance, surtout mécaniquement, et je ne peux rien y faire. Parfois, les premières secondes de la course ne se passent pas bien, mais c'est le sport auto."

Les départs sont en effet un si ce n’est le point faible du Britannique cette saison, avec des mauvais envols qui lui ont coûté cher en Australie, à Bahreïn, à Monza et à Suzuka, en plus de ses problèmes mécaniques ou de leurs conséquences en Chine, en Russie, en Belgique et en Malaisie. Le triple Champion du monde explique qu’il continue toujours de travailler sur la procédure de départ.

"Il y a eu beaucoup de changements, de modifications cette année, beaucoup de travail, peut-être plus que dans tous les autres domaines. La semaine dernière, à l'usine, nous avons travaillé très dur là-dessus. Espérons que ce sera mieux ce week-end."

La blessure au pied

À ce sujet, Brackley et Brixworth ont accueilli les héros de l’écurie Mercedes AMG F1 de retour du Japon pour fêter le troisième titre de Championne du monde consécutif remporté par la structure.

"Franchement, c'est impressionnant de rentrer à l'usine car il y a énormément de gens ! Il faut parler devant 800 personnes dans un endroit, 500 dans l'autre. Leur parler, c'est toujours difficile, mais une fois qu'on connaît tout le monde, qu'on a atteint le succès, c'est un moment de grande fierté pour nous d'être là."

"Ces gens-là travaillent nuit et jour pour notre réussite. Chaque personne est à son meilleur niveau. Quand j'ai rejoint cette équipe, la plupart des gens pensaient que c'était une erreur, mais je sentais qu'il y avait ce potentiel. Maintenant, nous allons tourner notre énergie vers l'an prochain."

Aperçu boitillant lors de ces cérémonies et ayant dû faire l’impasse sur les essais Pirelli 2017 prévus à Barcelone les 12 et 13 octobre, il se veut rassurant quant à son état physique pour Austin : "Je me sens parfaitement bien."

"J'ai une blessure au pied à cause de la course à pied depuis le début de l'année. Cela prend beaucoup de temps à guérir. Quand je me suis levé la veille, c'était très douloureux. Le plus important, c'était de se sentir bien ici, et c'est la première semaine où je me sens bien."

Présentation vidéo du GP des États-Unis

partages
commentaires
Hülkenberg - Renault veut se battre pour la victoire, et moi aussi !

Article précédent

Hülkenberg - Renault veut se battre pour la victoire, et moi aussi !

Article suivant

Vettel prêt à "se battre" et à "tout donner" à Austin

Vettel prêt à "se battre" et à "tout donner" à Austin
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021