Hamilton va continuer à "faire la fête" et "gagner des courses"

partages
commentaires
Hamilton va continuer à
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: René Fagnan
4 déc. 2015 à 08:00

Triple Champion du Monde de Formule 1, Lewis Hamilton affirme que faire la fête ne l’empêche pas de gagner des Grands Prix.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 lors de la parade des pilotes
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 avec son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 avec Mr Moko, Chrome Hearts Jewelry
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W06

Lewis Hamilton a été critiqué par certains en fin de saison et il a bien l’intention de ne pas perdre du temps à répondre à ces accusations qui ne veulent rien dire à ses yeux.

Le pilote de l’écurie Mercedes était de toute évidence très détendu et avait réellement envie de parler lorsqu’il a été interviewé jeudi matin sur les ondes de BBC Radio 1. Il a souligné avoir tenté de trouver un équilibre cette année entre la compétition intense de la F1 et le plaisir de s’amuser en dehors des circuits.

Pour dire la vérité, c’est la première fois que je l’ai vraiment fait”, dit Hamilton. “Et vous savez quoi? Ça a fonctionné. Je faisais la fête, j’arrivais au circuit et je gagnais la course."

“Je sortais très peu avant cette année. C’est peut-être arrivé trois fois l’an dernier. J’étais beaucoup trop concentré, de façon extrême. J’ai vécu une transition cette saison. Avant, mes amis me demandaient ‘Pourquoi ne viens-tu pas boire un verre avec nous ou manger au resto?’ et je leur répondais ‘Non, je dois aller m’entraîner'”.

Aujourd’hui, je fais la fête et je m’entraîne. Il faut trouver un équilibre, et je l’ai trouvé cette année. La saison 2015 fut l’une des plus réussies de ma carrière. C’était vraiment amusant de lire ces critiques au sujet de mon style de vie et de gagner les courses le dimanche. Je vais donc continuer”.

Les sports extrêmes

Hamilton a aussi révélé avoir fait modifier son contrat afin d’y inclure la permission de faire des activités normalement interdites aux pilotes de F1.

Je fais de tout : du wake-board, du ski, sauter en parachute. J’ai fait retirer la clause de sports dangereux de mon contrat, mais je tente de pratiquer ces sports de façon équilibrée. Je ne veux pas passer toute ma carrière en F1 en ne faisant que piloter. Par contre, je ne veux pas me faire mal et devoir regarder quelqu’un d’autre piloter ma voiture. Je suis donc très prudent, mais je suis un peu fou de nature. J’adore ces sports. Quand vous aimez votre travail, et que vous travaillez si fort durant une longue année, il faut aussi savoir s’amuser très fort”, raconte Hamilton.

La musique

Hamilton a aussi confirmé qu’il se tient occupé les soirs de week-ends de Grand Prix en enregistrant des chansons.

J’ai toute une équipe avec moi, des musiciens qui m’accompagnent. Les week-ends de courses, nous finissons notre travail au circuit vers 18 ou 19 heures. Je file directement à l’hôtel et j’écris de la musique et nous enregistrons des chansons. Nous soulevons les lits pour améliorer le son. Nous enregistrons jusqu’à une heure du matin. Je dors, je me lève, et je pilote ma voiture. C’est fou! De toute façon, je dors peu. Dans le meilleur cas, je ne dors que cinq ou six heures”, poursuit Hamilton.

La vie après la F1

Interrogé sur son intérêt pour la mode, il affirme : “On ne reste pas toujours pilote de F1. Il y a une vie après la F1. J’expérimente différentes choses. Regardez le cas de David Beckham. Il a connu une carrière formidable après le football. Je souhaite faire quelque chose de similaire. J’ai plein d’idées créatrices. J'ai un caractère extraverti et je suis extrêmement déterminé. Si je m’investis autant dans les affaires que je l’ai fait en sport automobile, je suis convaincu que je réussirai”.

Pour conclure l’interview, Lewis Hamilton a parlé de sa motivation lors des trois courses qui ont suivi son sacre à Austin aux États-Unis.

Il faut être encore hyper déterminé et il faut continuer à travailler très fort, mais au fond, vous vous dites ‘J’ai fait mon boulot, je suis champion, j’aimerais que la saison soit terminée pour que je parte en vacances’. Mais il reste encore des courses à disputer. L’équipe a besoin de vous, alors il faut continuer à attaquer et se battre en piste. Je n’ai pas aussi bien fait qu’en début de saison, mais terminer second n’était pas mal. Cela ne change rien au championnat, mais je n’aime jamais perdre.

Prochain article Formule 1
Renault de retour en F1 - "Trois ans pour être compétitif"

Article précédent

Renault de retour en F1 - "Trois ans pour être compétitif"

Article suivant

Officiel - Renault de retour en F1 avec son équipe d'usine

Officiel - Renault de retour en F1 avec son équipe d'usine

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités