Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
23 oct.
Prochain événement dans
21 jours
31 oct.
Prochain événement dans
29 jours
13 nov.
Prochain événement dans
42 jours
04 déc.
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
70 jours

Hamilton, Vettel et Ricciardo jugent leur forme respective

partages
commentaires
Hamilton, Vettel et Ricciardo jugent leur forme respective
Par :

Les six pilotes présents à la conférence de presse FIA en amont du Grand Prix d'Australie parlent performance et situation dans la hiérarchie.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 avec les médias
Sebastian Vettel, Ferrari parcourt le circuit à pied
Scuderia Ferrari, ambiance dans la voie des stands
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing court sur le Seafarers Bridge
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16 s'entraîne aux arrêts aux stands
Cyril Abiteboul, directeur de Renault Sport F1, Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team et la surfeuse Ellie Jean Coffey
Rio Haryanto, Manor Racing
Ambiance
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 avec les médias
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Rio Haryanto, Manor Racing MRT05
Sebastian Vettel, Ferrari, signe des autographes
Sebastian Vettel, Ferrari marche sur le circuit avec l'équipe
Esteban Gutiérrez, Haas F1 Team marche sur le circuit avec l'équipe

La nouvelle saison débute ce week-end à Melbourne et le verdict de la piste va enfin commencer à être donné après un hiver de préparatifs studieux. De nouvelles questions sont nées des seulement huit journées d'essais menées en commun par les équipes sur le tracé de Barcelone, et encore beaucoup de réponses sont à trouver.

Pendant l'hiver, c'est avant tout avec des outils de simulation informatique et des tests en soufflerie que les teams peuvent évaluer leurs performances, mais les données relatives aux autres rivaux ne peuvent commencer à tomber qu'en piste et c'est à ce moment-là que se tirent les premiers enseignements sur la hiérarchie globale. Même si des tendances ont émergé des essais espagnols (voir notre guide saison team par team), les pilotes s'accordent à dire qu'il faudra attendre une paire de courses pour se faire une idée plus précise de ce qu'est réellement la hiérarchie de ce début de saison.

Melbourne demeure un tracé particulier et peu représentatif des certains aspects de la performance sollicités sur une majorité des circuits de la saison, et le nouveau format qualificatif pourrait apporter plus de questions que de réponses en Australie.

Le feeling de base du pilote

Sommé d'expliquer comment il se fait une idée de si une auto lui fournit une bonne première impression ou non, Daniel Ricciardo tente de trouver les bons mots.

"Je ne sais pas vraiment ! On se fait une idée, clairement", commente-t-il en conférence de presse FIA. "Après quelques saisons, je sais comment une bonne auto se comporte et en essais on peut dire si c'est plutôt pas mal, au feeling. Le châssis est meilleur que l'an dernier ; j'en attends encore plus globalement mais je pense qu'on a une assez bonne chance et qu'on a bien progressé sur la base de ce que je connais. Mais on devine encore un peu avant les quelques premières courses", admet celui qui court devant son public ce week-end.

Pour Sebastian Vettel, s'il y a un enseignement à tirer des essais, c'est que Mercedes conserve la main et reste l'équipe à battre. Mais Ferrari s'approche, assure l'Allemand.

"Mercedes semble très fiable et rapide ; on devrait être plus proches, particulièrement en course", estime le quadruple Champion du monde, qui regarde aussi ce qui se passe derrière. "Je crois que Toro Rosso va faire un pas en avant aussi cette année avec un bloc Ferrari plus solide. Ce sera bon pour eux en course. Je crois qu'Esteban [Gutierrez, Haas] pourrait aussi surprendre."

"Je suis d'accord, je pense que les packages sont clairement plus proches cette année", abonde Lewis Hamilton, qui a accumulé un kilométrage spectaculaire à Barcelone, sans rechercher la performance pure sur un tour. "Mais je pense que Ferrari ont encore quelque chose dans la manche; ils arrivent à couvert mais pourraient repartir dans la lumière".

Le potentiel pour des points ?

Pour d'autres, il s'agit déjà de savoir si les points sont accessibles ou non.

"C'est très ambitieux en arrivant d'avoir comme objectif de marquer des points, mais nous allons travailler dur pour y parvenir", commente pour sa part Esteban Gutiérrez, qui n'a pas couru en Grand Prix depuis un an et arrive ce week-end avec une équipe Haas qui dispute le tout premier GP de son Histoire. "Au début, il est très important de garder les pieds sur terre et de bien travailler sur les week-ends. On a tout à gagner, bien entendu."

Pour Jolyon Palmer, également débutant cette saison, une approche modeste est aussi de mise avec Renault. Comme Gutiérrez, le jeune britannique a été contraint de suivre l'action depuis un rôle de réserviste l'an dernier. "Pour nous, il s'agira clairement de ramener des points cette année. On a une base à développer pendant la saison", commente-t-il sobrement.

Quant au troisième débutant présent en conférence de presse, c'est avec une Manor en verve aux mains de son équipier Pascal Werhlein que débute la saison. "C'est une grande avancée par rapport à ce dont on disposait l'an dernier ; on ne sait pas si on marquera des points, mais on fera de notre mieux et la saison sera longue", conclut sagement Rio Haryanto, qui a affiché un rythme régulièrement très éloigné de celui de son équipier en Espagne et essaiera déjà de ne pas être la lanterne rouge à Melbourne.

 

 

 

Vettel - Un grand défi mais une volonté d'être favori

Article précédent

Vettel - Un grand défi mais une volonté d'être favori

Article suivant

La FIA élargit encore les interdictions radio

La FIA élargit encore les interdictions radio
Charger les commentaires