Hamilton et Vettel attendent Verstappen au rendez-vous en 2019

Lewis Hamilton et Sebastian Vettel pensent que Max Verstappen est désormais prêt à se battre pour la couronne mondiale si le nouveau package Red Bull-Honda 2019 est capable de gagner.

Hamilton et Vettel attendent Verstappen au rendez-vous en 2019
Sebastian Vettel, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Bradley Lord, directeur de la communication de Mercedes, Sebastian Vettel, Ferrari, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Max Verstappen, Red Bull Racing sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, et Sebastian Vettel, Ferrari, échangent leurs casques
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Sebastian Vettel, Ferrari et Max Verstappen, Red Bull Racing dans le parc fermé

Max Verstappen a repris le contrôle d'une saison 2019 bien mal embarquée lors des six premières manches de la saison pour remonter jusqu'à la quatrième position du championnat, qu'il a achevé avec solidité et régularité.

Le pilote de 21 ans a marqué plus de points que n'importe qui à l'exception de Hamilton lors des neuf dernières courses de la saison ayant suivi la pause estivale, et a achevé son année avec un total de 11 podiums, dont deux victoires.

Hamilton et Vettel ont tous deux assuré prendre le pilote Red Bull très sérieusement, lorsqu'ils ont été interrogés par Motorsport.com sur les chances de celui-ci au championnat 2019.

"Max a très bien piloté tout au long de l'année et a montré sa régularité en se montrant en mesure d'être au sommet de très, très nombreuses fois", a commenté Lewis Hamilton. "Donc si son équipe fait un bon travail et délivre une plateforme avec laquelle il peut se battre encore plus près de nous, il sera bien sûr dans la bataille."

Comme chaque année, Red Bull a été en mesure de suivre et parfois dépasser le rythme de développement des deux top teams en cours de saison. La RB14 était une auto très aboutie en fin d'année, mais le grand facteur de la saison prochaine sera bien entendu l'unité de puissance Honda, son intégration et son exploitation.

Les cinq victoires F1 de Verstappen ont été inscrites avec une propulsion Renault, mais le motoriste français semble avoir été au moins rattrapé par Honda. Sebastian Vettel, qui a remporté ses quatre couronnes mondiales avec Red Bull, juge : "En piste, je ne pense pas qu'il ait besoin de conseils : je pense qu'il a tous les ingrédients. Il y a une paire de gars ici qui ont ces qualités et Max est clairement l'un d'entre eux", poursuit le pilote Ferrari.

"Je me souviens aussi de mon époque : il est important d'avoir un package performant tout au long de la saison et Red Bull sont très, très forts. Je pense qu'ils ont mis plus de performance dans leur auto que n'importe quelle équipe au fil de l'année, et cela leur a bien évidemment permis d'être très performants. Max et Daniel [Ricciardo] ont prouvé être très, très rapides et réguliers. Je suis certain que nous en verrons plus de sa part."

Lire aussi :

Verstappen : "Je ferai des erreurs"

Verstappen a pris le meilleur sur Valtteri Bottas, pourtant au volant d'une Mercedes, pour s'emparer de la quatrième position du championnat, à seulement deux points de la troisième place de Kimi Räikkönen (Ferrari). Le Hollandais a laissé traîner des points que l'on aurait pu juger acquis lors de plusieurs incidents de course, notamment lors de son contact avec Ricciardo en Azerbaïdjan, ou encore en perdant la victoire lors de l'avant-dernière course de la saison, dans un accrochage avec Esteban Ocon.

Moins convaincu que ses rivaux, Verstappen se montre pour le moment prudent concernant ses chances de bataille pour le titre mondial l'an prochain.

"Je trouve que c'est toujours une question difficile, car l'on est si dépendant du package en F1", répond-il au moment d'évaluer à son tour ses chances. "Lorsque je regardais à l'époque, on aurait dit que Lewis était prêt pour le titre dès sa première année [en 2007]. On peut toujours mieux faire certaines choses, mais je pense que c'est [le cas] chaque année. Même si l'on remporte le titre, il y a toujours des choses que l'on peut mieux faire. Donc, même si nous avons un package gagnant, il y aura des week-ends où je ferai une erreur ou bien où je ferai un meilleur week-end globalement. Espérons en premier lieu que nous aurons le package."

 

partages
commentaires
Lawrence Stroll : "Je ne suis pas là pour l'ego"

Article précédent

Lawrence Stroll : "Je ne suis pas là pour l'ego"

Article suivant

Hülkenberg fier d'avoir survécu aux pilotes payants

Hülkenberg fier d'avoir survécu aux pilotes payants
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021