Hamilton : "C'est la victoire dont je suis le moins fier"

Lewis Hamilton a remporté sa 70e victoire en Formule 1 au Grand Prix de Russie, toutefois celle dont il est "le moins fier", puisque Valtteri Bottas pouvait s'imposer avant de laisser passer son coéquipier.

Hamilton : "C'est la victoire dont je suis le moins fier"
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W09 et Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 mènent au départ
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, félicite le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 sur le podium
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête sa victoire dans le Parc Fermé
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 avec du champagne sur le podium

L'Autodrome de Sotchi est un circuit qui réussit particulièrement bien à Valtteri Bottas, on le sait. C'est en Russie que le Finlandais a remporté sa toute première victoire en Formule 1, et auteur de la pole position ce samedi, il avait l'opportunité de signer son premier succès de la saison.

Lire aussi :

Or, après avoir dominé la première moitié de la course – sans creuser l'écart mais sans être menacé pour autant –, Bottas a obtempéré aux consignes de Mercedes et a laissé passer son coéquipier au 25e des 53 tours, dans un contexte où Lewis Hamilton souffrait de cloquage sur ses pneus arrière et où son rival pour le titre, Sebastian Vettel, était très proche des Flèches d'Argent.

"Quand j'ai su qu'ils avaient dit ça à Valtteri..." lâche un Hamilton quelque peu décontenancé. "Ce n'est pas ce que je voulais. Je voulais juste qu'il accélère car Sebastian se rapprochait de moi. Le passer n'était pas un bon sentiment. J'attendais de savoir ce qui était prévu à la fin, et l'équipe m'a dit qu'elle voulait que ça se finisse comme ça. C'est dur de trouver les mots, nous avons dominé le week-end, l'équipe a fait du travail incroyable. Je n'ai jamais voulu gagner une course ainsi, de toute ma vie."

Les consignes, source de malaise

Le rythme des trois hommes était relativement similaire et Hamilton s'est en effet imposé avec deux secondes et demie d'avance sur Bottas et sept secondes et demie de marge sur Vettel. Dans le parc fermé et sur le podium, l'ambiance était manifestement pesante, le Finlandais peinant à digérer cette défaite qu'il juge imméritée.

"C'est la journée la plus étrange dont j'aie souvenir dans toute ma carrière en F1", déclare Hamilton. "Nous avons déjà évoqué cette situation, et c'était toujours un malaise, car je disais que je voulais gagner à la régulière. En tant que pilotes, nous existons pour gagner, et si l'on nous dit que nous ne pouvons pas gagner, on nous enlève notre raison d'être. Je l'ai dit à Toto et aux autres, ce n'est pas comme ça que je veux gagner."

"Mais Valtteri a été un gentleman, et l'équipe a pris cette décision. Dans le team, il y a ceux qui veulent remporter les championnats coûte que coûte, et il y a les autres, les racers. Il faut être reconnaissant envers Valtteri, mais aussi envers les gars à l'usine, qui travaillent d'arrache-pied pour nous permettre de signer ce doublé. Mais c'est la victoire dont je suis le moins fier."

Hamilton a réfléchi à laisser passer Bottas

Le souvenir du Grand Prix de Hongrie 2017 vient forcément à l'esprit – Bottas avait laissé passer Hamilton pour que celui-ci tente de doubler les Ferrari, sans succès, et le Britannique s'était effacé devant son coéquipier au dernier tour.

Lorsqu'il lui est demandé s'il a envisagé de faire de même cette fois, Hamilton répond : "J'y ai pensé, je trouvais ça super bizarre de mener la course. Je repensais à Budapest l'an dernier. Mais je me rappelle que l'équipe voulait ces dix points [de plus que Vettel], au cas où le championnat se jouerait à un point ou à trois points. Mais c'est quand même dur à avaler."

Toujours est-il que grâce à l'esprit d'équipe de son coéquipier, le quadruple Champion du monde compte désormais 50 points d'avance sur Vettel au classement général.

partages
commentaires
Vettel : Hamilton et Bottas "travaillent très bien ensemble"

Article précédent

Vettel : Hamilton et Bottas "travaillent très bien ensemble"

Article suivant

Ocon et Pérez n'ont pas su forcer le verrou Magnussen

Ocon et Pérez n'ont pas su forcer le verrou Magnussen
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021