Hamilton : Des virages comme ceux de Donington "manquent à la F1"

Lewis Hamilton estime que la Formule 1 devrait en finir avec les zones de dégagement et prend en exemple le circuit de Donington Park sur lequel il a roulé plus jeune.

Hamilton : Des virages comme ceux de Donington "manquent à la F1"

La F1 est actuellement en plein travail d'enquête, menée par les équipes du manager sportif de la discipline Ross Brawn, pour essayer de comprendre ce qu'il faut changer aux circuits pour améliorer la qualité du spectacle et des courses.

Le Champion du monde 2017, Lewis Hamilton, fut l'un des pilotes les plus critiques après la dernière manche de la saison à Abu Dhabi, estimant que la piste de Yas Marina n'offrait pas de possibilités de dépassement.

Il croit que la F1 doit envisager de rendre ses pistes plus difficiles pour les pilotes, en pointant notamment du doigt la prolifération des zones de dégagement sur les circuits modernes, qui réduisent l'impact des erreurs.

"La FIA a fait un travail extraordinaire, mais il faut vraiment arrêter avec ces zones de dégagement, on ne devrait pas pouvoir couper un virage comme on voit [des pilotes le faire]. Ce que j'aime au sujet du passé – évidemment on ne veut pas avoir d'accident – mais quand vous sortiez, vous perdiez du temps. Aujourd'hui, vous pouvez aborder un virage en sachant que si vous allez 5% trop vite, on peut aller au large et revenir. Je n'aime pas ça."

"J'aimais Oulton Park et Donington. Donington, [le virage] Old Hairpin était un cauchemar, il fallait lâcher les freins et conserver la vitesse, utiliser l'appui. Ensuite, dans la montée et le second droit avant la ligne droite, on ne peut même pas voir la ligne blanche. Il y a une ligne blanche et ensuite du gravier et le gravier vous piège."

"Oh mec ! Trouver la limite là-bas... ce virage est bien plus difficile que tous les virages en F1. Coppice. C'est le genre de virage qui manque à la F1. S'ils revenaient en F1, ça donnerait une autre dimension au défi."

Au volant des monoplaces de 2017, Hamilton a mis en avant ses virages favoris, principalement à Austin, Silverstone, Spa et Suzuka. "Les virages à haute vitesse cette année, c'était... wow ! Pouhon à Spa ; les meilleurs virages de la saison sont généralement les 3-4-5-6-7 à Austin, ils sont fantastiques."

"Silverstone, Copse et ensuite Maggotts et Becketts ; les esses de Suzuka, ils sont spéciaux. Pour un certain nombre de raisons, Austin est la meilleure configuration, parce qu'il y a différentes trajectoires possibles."

"Suzuka, c'est très difficile d'avoir une trajectoire différente et de courir. C'est pourquoi j'aime Austin, c'est une de mes pistes favorites, et je n'aime d'ordinaire pas les nouveaux tracés." Le Britannique a remporté toutes les éditions disputées sur le circuit des Amériques, à l'exception de celle de 2013.

Marcus Ericsson, Sauber C36 and Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-17 at the start of the race
partages
commentaires
Ricciardo : "Pas de craintes" sur l'équité Red Bull avec Verstappen

Article précédent

Ricciardo : "Pas de craintes" sur l'équité Red Bull avec Verstappen

Article suivant

Quiz - Quels Français ont marqué des points en F1 ?

Quiz - Quels Français ont marqué des points en F1 ?
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021