La haute altitude a favorisé la domination Red Bull à Mexico

Red Bull estime qu'un niveau plus homogène des moteurs à Mexico, grâce à l'influence de l'air moins dense en haute altitude, a été la clé d'une de ses victoires les plus faciles depuis des années en F1.

La haute altitude a favorisé la domination Red Bull à Mexico
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing sur le podium avec son trophée
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 mène au départ et touche Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Podium : le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing, le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le troisième, Kimi Raikkonen, Ferrari
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Max Verstappen a produit un week-end impressionnant, manquant de peu la pole position avant de s'emparer du commandement face à Sebastian Vettel au premier virage de la course pour remporter une course sans opposition.

Si Red Bull sait avoir une monoplace efficace sur le plan aérodynamique, au Mexique la puissance n'a pas été un problème car les écarts entre les différents moteurs ont été réduits par la densité de l'air.

Le directeur de l'écurie, Christian Horner, a déclaré : "Je pense que ce qui s'est passé ici est que le moteur a joué un moins grand rôle. En vitesse de pointe, c'est là que nous avons été les plus compétitifs de toute la saison."

"Nous étions très proches de la pole position et puis notre mode [moteur] en qualifications est le même que nos modes en course, nous avons en conséquence été compétitifs en rythme sur les longs relais. Cette altitude, comme nous l'avons vu lors des deux dernières saisons, a joué le rôle de niveleur sur ce plan."

Même si les principaux rivaux de Verstappen pour la victoire, Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, ont été dans les faits rapidement écartés de la lutte après leur accrochage du premier tour, Horner pense qu'aucun des deux n'aurait été capable de surpasser le Néerlandais.

"Il faut garder en tête que nous avons mis un tour à Lewis et que nous revenions sur Sebastian. Je pense qu'avec le rythme et l'ensemble du rythme que nous pouvions tirer de la voiture, je n'ai aucun doute sur le fait que nous étions en très bonne position."

La plus grande frustration pour Red Bull est d'avoir manqué l'opportunité d'avoir deux voitures sur le podium, Daniel Ricciardo ayant été en lice pour le top 3 avant qu'un problème de MGU-H ne l'oblige à abandonner.

"Je pense que Daniel pouvait au moins être troisième. Il était juste derrière Kimi et semblait en grande forme, et je pense qu'il aurait effectivement donné du mal à Bottas. C'était dommage de ne pas avoir les deux voitures [sur le podium]. Mais Daniel a eu une série très heureuse plus tôt dans l'année et, comme je l'ai toujours dit, ça a toujours tendance à se rééquilibrer."

partages
commentaires
Hamilton voit Verstappen comme une menace pour 2018

Article précédent

Hamilton voit Verstappen comme une menace pour 2018

Article suivant

Giorgio Piola lance sa collection de montres inspirée par la F1

Giorgio Piola lance sa collection de montres inspirée par la F1
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021