Heidfeld est-il déjà menacé ?

Il est certainement l'une des plus grandes déceptions du week-end australien, mais aussi l'une des plus grandes interrogations

Il est certainement l'une des plus grandes déceptions du week-end australien, mais aussi l'une des plus grandes interrogations.

Le premier week-end de course de Nick Heidfeld restera comme un échec cuisant, en dépit de certaines circonstances atténuantes donc il peut bénéficier. Incapable de s'extraire de la Q1, l'Allemand était victime il est vrai de problèmes techniques avec son KERS et a été considérablement gêné par le trafic dans sa dernière tentative de tour lancé.

En course, il a été touché dès le premier virage, ce qui explique selon lui cette course anonyme. Pendant que Vitaly Petrov brillait de mille feux aux avant-postes, Heidfeld n'est jamais parvenu à sortir du fond du peloton.

Selon Jean-Louis Moncet, commentateur de la Formule 1 pour TF1, l'équipe a elle-même qualifiée la prestation de son pilote de "course minable". A en croire le journaliste français, Lotus Renault GP n'a pas l'intention de se montrer très patiente avec l'Allemand et attend des résultats convaincants dans l'immédiat.

"De source autorisée, 'inside the team', encore deux ou trois courses comme celles-là, et ça ira mal pour lui" affirme Moncet sur son blog ce lundi.

Il faut bien entendu attendre la Malaisie pour se faire une idée plus précise. Après tout, Melbourne n'était peut-être qu'un accident de parcours pour Heidfeld. Mais une chose est sûre, et on le savait déjà, Lotus Renault GP a perdu très, très gros le 6 février dernier, lorsque Robert Kubica a été victime de son crash en rallye...

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld , Robert Kubica , Vitaly Petrov
Type d'article Actualités