Heidfeld veut une association des pilotes plus puissante

Nick Heidfeld aimerait que l’Association des Pilotes de Grand Prix (GPDA) ait plus de pouvoir

Nick Heidfeld aimerait que l’Association des Pilotes de Grand Prix (GPDA) ait plus de pouvoir.

Avant son retour comme titulaire chez Sauber en fin de saison dernière, le pilote allemand était le président de l’association. Heidfeld se montrait particulièrement concerné par la sécurité des pilotes.

Aujourd’hui, l’usure excessive des nouveaux pneus Pirelli et l’augmentation du nombre de boutons sur le volant des monoplaces inquiètent particulièrement les pilotes. Malheureusement, Heidfeld estime que les pilotes ne sont pas suffisamment écoutés par les dirigeants de la Formule 1.

"Malheureusement, nous n’avons pas toujours assez de pouvoir. Si la FIA ou Bernie [Ecclestone] ont des idées pour améliorer le spectacle, ils peuvent de toute façon les imposer," a-t-il déclaré au journal allemand Die Welt.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Nick Heidfeld
Équipes Sauber
Type d'article Actualités