Heikki ne pense pas trop ? Melbourne

Le jeune Finlandais s’envole ce soir pour l’Australie mais il nous assure que ses pensées ne sont pas encore tournées vers le challenge qui l’attend aux antipodes… Heikki, dans une semaine environ vous vous préparerez à votre première séance...

Le jeune Finlandais s’envole ce soir pour l’Australie mais il nous assure que ses pensées ne sont pas encore tournées vers le challenge qui l’attend aux antipodes…

Heikki, dans une semaine environ vous vous préparerez à votre première séance d’essais libres lors d’un week end de Grand Prix. Un peu nerveux ?
HK : En fait, c’est tout le contraire. Je n’ai pas trop pensé à Melbourne ces derniers temps. Quand j’arriverai sur place mercredi, que je commencerai à préparer mon week end avec les ingénieurs, là oui, le travail commencera à proprement parler. Mais je ne suis pas du genre nerveux, je préfère essayer de rester calme et de me concentrer sur mon travail.

Vous avez bouclé près de 5000 kilomètres avec la nouvelle R27, en concluant votre programme la semaine dernière à Bahreïn. Quelles sont vos impressions jusque là ?
HK : Je crois que nous avons fait du bon travail cet hiver. Nous n’étions pas vraiment dans le rythme au départ mais nous avons travaillé dur et lors de la dernière séance à Bahreïn, je crois que nous avons fait des progrès intéressants notamment au niveau de la mise au point. Notre rythme sur les longs runs est plutôt satisfaisant et nos performances sur un tour se sont également améliorées. Ferrari est devant mais je pense que le fossé entre McLaren et nous s’est réduit et nous serons en mesure de nous battre avec eux à Melbourne. Nous devrons certainement aussi compter sur BMW.

C’est un cliché très répandu selon lequel un pilote doit avant toute chose battre son coéquipier. Comment sont vos relations avec Giancarlo ?
HK : Nous nous entendons très bien et nous travaillons tous deux très dur pour l’équipe. Nous sommes là lui et moi pour gagner et pour prendre l’ascendant sur l’autre. Mais Giancarlo est un coéquipier très performant. Je pense que beaucoup le sous-estiment en ce début de saison mais il est très compétitif et c’est quelqu’un de bien sur le plan personnel. Pour moi, c’est un défi difficile que d’essayer de me montrer plus régulier et performant que lui cette saison.

Quels sont vos plans pour l’Australie ?
HK : J’en saurai davantage sur nos plans d’actions, lorsque j’aurai vu mes ingénieurs à Melbourne mais de mon point de vue les choses sont relativement simples. Dès l’extinction des feus dimanche prochain, je tâcherai de me donner à 100% tour après tour et de me concentrer sur ma radio lorsque l’équipe m’appellera pour ravitailler.  Le plus important est de chercher à se dépasser, de courir agressivement et de terminer.

A une semaine du début de votre premier week end de Grand Prix, quels sont vos plans ?
HK : Cette semaine, j’ai passé quelques jours dans le nord de laFinlande, pour me relaxer, faire du sport et participer à quelques événements promotionnels. Je pars pour l’Australie ce soir, pour un camp d’entraînement avec Giancarlo et les pilotes d’essais. Ensuite je rejoindrai Melbourne mercredi prochain, avec au programme un tour du circuit, dès mon arrivée sur place. C’est un peu du non-stop en ce moment !

 

Source : Renault F1 Team

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités