Hembery explique pourquoi Pirelli pourrait revenir en F1

Pirelli serait prêt à entamer les pourparlers avec les équipes de Formule 1 pour devenir fournisseur de pneumatiques, après que la direction de l’entreprise ait donné le feu vert pour un retour en Grand Prix

Pirelli serait prêt à entamer les pourparlers avec les équipes de Formule 1 pour devenir fournisseur de pneumatiques, après que la direction de l’entreprise ait donné le feu vert pour un retour en Grand Prix.

Le manufacturier italien vient donc s’ajouter à Michelin et à Cooper Avon sur la liste des candidats potentiels pour pallier au départ de Bridgestone du championnat du monde de Formule 1.

Le directeur de la section sport automobile chez Pirelli, Paul Hembery, a indiqué que l’entreprise était motivée par le fait que la Formule 1 pourrait chausser des jantes de 18 pouces. Autre source de motivation, les équipes sont maintenant prêtes à accepter des conditions commerciales pour qu’il y ait un fournisseur de pneumatiques en Formule 1.

"Rien n’est encore concret, mais nous comprenons qu’avec la possibilité d’avoir des jantes de 18 pouces, et le fait que la réalité commerciale ait changé par rapport à l’environnement précédent, la Formule 1 soit quelque chose que nous envisageons maintenant," a déclaré Hembery à Autosport.

"Nous sommes toujours en contact avec la FIA et le promoteur de la Formule 1, et c’est quelque chose qui continue d’année en année. Nous avons été au courant de la situation actuelle en F1 et c’est vraiment ce qui nous a conduit à notre récente situation."

Bien que Michelin ait clairement fait savoir qu’un retour en Formule 1 l’intéressait plus s'il devait y avoir une guerre des pneus, Hembery précise que Pirelli préfère devenir un manufacturier unique.

"Nous ne voulons pas exclure une guerre des pneus pour le moment, mais à l’heure actuelle, je ne pense pas qu’il existe un réel intérêt à dépenser de grosses sommes d’argent en développant des pneus pour aller plus vite. Bien sûr, ces choses peuvent arriver mais pour le moment, les équipes sont plus intéressées par la diminution des coûts."

Pirelli pourrait donc effectuer son retour en Formule 1, après l'avoir quitté à l'issue du Grand Prix d'Australie de 1991. Le manufacturier italien était présent lors de l'ouverture du championnat, au Grand Prix de Grande-Bretagne de 1950, en équipant quatre Alfa Romeo et trois Maserati. Pour l'anecdote, trois de ces quatre Alfa Romeo avaient offert le triplé à Pirelli pour le premier Grand Prix de l'histoire de la Formule 1.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités