Hembery : Il faut penser à l'après Ecclestone

Paul Hembery, patron de Pirelli Motosport, pense qu'il est temps de se projeter sur l'avenir de la F1 et de penser à ce qu'elle sera après le départ de son patron emblématique Bernie Ecclestone

Paul Hembery, patron de Pirelli Motosport, pense qu'il est temps de se projeter sur l'avenir de la F1 et de penser à ce qu'elle sera après le départ de son patron emblématique Bernie Ecclestone.

Agé de 82 ans, Ecclestone est impliqué dans plusieurs actions en justice dont celle de l'affaire Gerhard Gribkowsky et de la CVC Capital Partners, ce qui pourrait lui coûter sa position en F1.

Pour rappel, dans l'affaire Gribkowsky et de la CVC, Ecclestone est soupçonné d'avoir versé 35 millions d'euros en pots-de-vin à Gribkowsky afin qu'il sous-évalue le produit lors de la vente des droits de la F1 à CVC. Depuis, Gribkowsky a été condamné à une peine de huit ans et demi de prison, tandis qu'Ecclestone pourrait être à son tour poursuivi par la justice.

Je pense que Bernie a fait un travail incroyable pour le sport et qu'il continue à faire des choses incroyables”, a déclaré Hembery à F1 Fanatic.

Il a poussé notre sport à s'exporter à travers le monde, et pour cela ça été un visionnaire. Comme de nombreux sports, la F1 était basée en Europe et c'est devenu un sport mondial.

Pour le bien de la F1, il faudrait donc préparer l'avenir afin d'éviter d'être pris au dépourvu.

Il faudra probablement prendre une dizaine de personnes pour le remplacer”, ironise Hembery.

Si un changement survient, nous serons déçus et inquiets parce que nous aimerions avoir un plan.

De son côté, Ecclestone reste serein. Interrogé par le Telegraph sur sa comparution devant la Cour, il répond: “Je voudrais qu'elle soit avancée. Ça va être amusant.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités