Hembery : L'évacuation de l'eau en piste n'est pas suffisante

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, explique que les précipitations sont tout simplement trop importantes actuellement pour que les pneus puissent évacuer suffisamment d’eau

Paul Hembery, Directeur de Pirelli Motorsport, explique que les précipitations sont tout simplement trop importantes actuellement pour que les pneus puissent évacuer suffisamment d’eau.

Il y a tellement d’eau ! L’évacuation ne se fait plus comme auparavant”, note ainsi le Britannique.

Je pense que les intermédiaires étaient bons pour les cinq premières minutes de la Q1. En full wet, on évacue 60 litres par seconde, contre 25 avec les intermédiaires”.

La Q2 a été interrompue en raison des conditions impraticables et des nombreux aquaplanings vus en piste.

La difficulté provient de ces flaques stagnantes, qui ne correspondent pas à ce que l’on peut trouver comme quantité d’eau sur certaines autres portions du circuit. Dans ce cas, les risques d’aquaplaning sont très élevées, c’est tout simplement trop pour les pneus”, explique Hembery sur Sky Sports.

Il sera possible de tourner 60 tours en pneus pluie demain, et il sera intéressant, s’il pleut demain en course, de voir qui décidera de pousser les relais à l’extrême”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités