Herbert règle ses comptes avec Briatore

Dans la presse britannique, Johnny Herbert est revenu sur une période douloureuse de sa carrière en F1

Dans la presse britannique, Johnny Herbert est revenu sur une période douloureuse de sa carrière en F1.

Retraité des Grands Prix depuis onze ans, Herbert a évoqué son passage chez Benetton à la fin de l'année 1994 puis en 1995 pour une saison complète. Cette année-là, il faisait équipe avec un certain Michael Schumacher. Dominant de la tête et des épaules son équipier, l'Allemand était allé coiffer la seconde de ses sept couronnes mondiales, ternissant au passage la réputation d'Herbert.

Ce dernier, malgré ses deux victoires durant cette saison, avait énormément souffert de la comparaison avec Schumacher. Une situation qu'il met sur le compte de son patron de l'époque, Flavio Briatore.

"Mon problème n'était pas Michael. C'était Flavio. Chaque fois que Michael demandait à Flavio s'il pouvait avoir quelques jours d'essais supplémentaires, Flavio n'avait pas de problème. Si c'était moi [qui demandait], il disait que ce n'était pas possible," a révélé Herbert dans les colonnes du Hindustan Times.

S'exprimant sur le bannissement des essais privés en cours de saison en Formule 1, le vainqueur du Grand Prix du Nürburgring 1999 a indiqué qu'il s'agissait là d'un énorme problème pour les pilotes actuels, qui ne peuvent plus démontrer leurs capacités pour être recrutés.

"Ils n'ont aucun temps de piste, et puis quand ils montent dans la voiture on attend d'eux qu'ils soient immédiatement rapides. Cela ne fonctionne pas comme ça," a-t-il souligné.

Aujourd'hui âgé de 47 ans, Johnny Herbert est régulièrement appelé par la FIA pour compléter le panel des commissaires de course sur les Grands Prix. Ce sera une nouvelle fois le cas le mois prochain en Inde.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Johnny Herbert , Michael Schumacher , Flavio Briatore
Type d'article Actualités