La FIA rejette officiellement la demande de Super Licence de Herta

La FIA a indiqué avoir formellement rejeté la demande de Super Licence de Colton Herta.

La FIA rejette officiellement la demande de Super Licence de Herta
Charger le lecteur audio

Colton Herta était la cible prioritaire de Red Bull pour occuper le second baquet AlphaTauri aux côtés de Yuki Tsunoda en cas de départ de Pierre Gasly. Or, l'Américain, pilote Andretti Autosport en IndyCar, ne dispose pas sur les trois dernières saisons des points suffisants pour se voir attribuer une Super Licence (il en compte 32 sur 40 nécessaires), sésame indispensable à une arrivée en Formule 1, et il fallait donc espérer que la FIA ferait une exception pour qu'il puisse l'obtenir.

Rapidement, toutefois, il est apparu que la fédération n'avait pas l'intention de faire bénéficier Herta d'une exemption, en dépit d'un palmarès de sept victoires en IndyCar. Le débat a vite pris d'importantes proportions, notamment auprès d'autres écuries, certains acteurs alertant quant aux risques qu'une exception pourrait faire peser sur les catégories junior qui forment l'échelle cohérente menant vers la F1.

Tout récemment donc, alors même que plusieurs échéances avaient été fixées (avec un test prévu pour Herta avec Alpine au Hungaroring ainsi qu'une participation à la manche DTM d'Autriche pour fêter son éventuelle accession à un baquet AlphaTauri), Red Bull a abandonné ses efforts pour essayer de convaincre les instances, se concentrant désormais sur l'option Nyck de Vries en vue de 2023.

Ce vendredi soir, la FIA a par ailleurs officiellement confirmé le rejet de la demande qui avait été formulée pour Herta, via l'un de ses porte-paroles : "La FIA confirme qu'une vérification a été faite par les canaux appropriés qui a conduit la FIA à confirmer que le pilote Colton Herta n'a pas le nombre de points requis pour obtenir une Super Licence de la FIA."

"La FIA examine en permanence ses règlements et procédures, notamment en ce qui concerne l'éligibilité à la Super Licence, les principaux facteurs pris en compte à ce sujet étant la sécurité, l'expérience et les performances dans le contexte du parcours [du pilote]."

Lire aussi :
partages
commentaires
Pour Binotto, Shwartzman mérite un baquet en F1
Article précédent

Pour Binotto, Shwartzman mérite un baquet en F1

Article suivant

Ferrari face au "vrai mystère" des F1 2022

Ferrari face au "vrai mystère" des F1 2022