Hill : Bottas a quasiment fait signe à Verstappen de passer

Damon Hill estime que Valtteri Bottas a fait un "cadeau" à Max Verstappen en n'opposant pas de résistance au Néerlandais durant le GP de Russie.

Hill : Bottas a quasiment fait signe à Verstappen de passer

Initialement qualifié septième sur la grille au terme d'une séance de qualifications pluvieuse, Valtteri Bottas a été rétrogradé au 16e rang après le changement de plusieurs éléments de son unité de puissance. Cette pénalité a été vue comme une manœuvre tactique de la part de Mercedes pour tenter de gêner la remontée de Max Verstappen qui s'élançait dernier.

Alors que le moteur de Bottas avait déjà été changé à Monza, renforçant l'idée d'un coup stratégique, Mercedes a toutefois laissé entendre qu'une alerte avait été à l'origine du changement. En course, Verstappen a pris l'avantage sur Bottas dès le sixième tour, au virage 13, dans un dépassement par l'intérieur face auquel le Finlandais n'a pas eu de réponse autre que d'ouvrir la porte.

Finalement, le Néerlandais a terminé second du Grand Prix, derrière son rival pour le titre Lewis Hamilton, alors que Bottas a franchi la ligne d'arrivée au cinquième rang après avoir passé une grande partie de l'épreuve hors des points. Certains observateurs ont mis en avant la défense sans conviction du pilote au numéro 77, au premier rang desquels le Champion du monde 1996, Damon Hill.

"Vous ne pouvez pas faire abstraction du fait que le gars qui est arrivé deuxième a commencé la course derrière lui et que son coéquipier a gagné la course", a déclaré l'ancien pilote Williams ou Jordan pour Sky Sports.

"Valtteri, lors de la course, nous nous attendions à ce qu'il oppose une petite résistance pour le compte de Mercedes contre l'équipe Red Bull et Max Verstappen, mais il a semblé simplement lui faire signe de passer. Peut-être qu'il ne voulait pas d'ennuis. Il n'a pas eu l'air de se battre. C'était presque comme un cadeau pour Max."

Une aubaine évidemment pour Christian Horner, directeur de Red Bull, qui a pour sa part déclaré après l'épreuve : "Je pense que Valtteri a été correct avec Max quand ils étaient roue contre roue. [Max] n'a pas perdu de temps à le dépasser, et c'était une manœuvre importante dans la course."

Bottas a pour sa part justifié cet épisode par une difficulté inattendue à remonter le peloton que n'a pas rencontré Verstappen : "C'était bien plus difficile pour moi que je ne m'y attendais, ne serait-ce que de remonter le peloton. Je pensais que ça allait être comme à Monza, mais ça a été bien plus difficile. Max, par exemple, a été capable de gagner bien plus de terrain que moi."

"Je ne sais pas. Je souffrais principalement d'un grand sous-virage, quand je me rapprochais : je ne pouvais pas me rapprocher suffisamment pour dépasser. [Max] était juste capable de vraiment remonter le peloton. Il faut que je regarde si j'aurais pu faire davantage, mais je pense qu'il m'a doublé très facilement. Puis il a dépassé les voitures devant moi, et je n'avais aucune chance."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Ce changement de règles à la mi-saison qui tourmente les écuries
Article précédent

Ce changement de règles à la mi-saison qui tourmente les écuries

Article suivant

Le Qatar confirmé au calendrier 2021 et pour 10 ans en F1 !

Le Qatar confirmé au calendrier 2021 et pour 10 ans en F1 !
Charger les commentaires
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021