Hill n'était "pas armé" pour mener Williams après la mort de Senna

Près de 26 ans après le décès d'Ayrton Senna, Damon Hill garde un souvenir douloureux de la disparition brutale du champion brésilien.

Hill n'était "pas armé" pour mener Williams après la mort de Senna

En 1994, Ayrton Senna prenait un nouveau départ. Le triple Champion du monde, après deux saisons passées à subir la domination de Williams, rejoignait finalement la structure de Grove en provenance de McLaren. A ses côtés, Damon Hill, de six mois son cadet seulement, mais qui ne disputait que sa seconde saison complète en Formule 1, en raison de débuts très tardifs dans la discipline.

Malgré deux pole positions de Senna, c'est néanmoins la Benetton de Michael Schumacher qui avait remporté les deux premiers Grands Prix de la saison, le Brésilien étant parti en tête-à-queue à domicile alors qu'il pourchassait son rival, avant d'être victime d'un accrochage au premier tour à Aïda. Il avait finalement perdu la vie dans un terrible accident au Grand Prix suivant, à Imola, après une nouvelle pole position.

Lire aussi :

"Je n'ai été le coéquipier d'Ayrton que pendant très peu de temps", se remémore Damon Hill dans les colonnes de F1 Racing. "Ces moments ont été très révélateurs, et j'ai appris en le regardant. Mais comme tout le monde, je regardais Ayrton en tant que compétiteur, en tant que jeune pilote, en tant que fan de sport auto. Je ne mentirai pas, certaines choses qu'il a faites m'ont parfois consterné, je n'appréciais pas trop son attitude selon laquelle il n'y avait de place que pour une personne sur la piste. Cependant, il faut admirer sa motivation. Il était quelqu'un de très courageux et je me sens privilégié de l'avoir connu, même pendant peu de temps."

Damon Hill et Ayrton Senna

Hill s'est ainsi retrouvé propulsé au rang de leader de l'écurie double Championne du monde en titre, lui qui n'avait que trois victoires en Grand Prix à son actif. Il a alors été épaulé par un véritable néophyte, David Coulthard, qui faisait ses débuts en Formule 1 à l'âge de 23 ans, après avoir été pilote d'essais Williams depuis la saison 1993. Or, Hill ne se sentait pas prêt à assumer son nouveau statut, surtout dans un tel contexte.

"Ce n'était pas une expérience que quiconque souhaiterait connaître", souligne l'Anglais. "L'équipe ne voulait pas ça, personne en F1 ne le voulait. Nous avons fait face à la mort de deux pilotes [Roland Ratzenberger avait subi un accident mortel en qualifications à Imola, ndlr], et quand on traverse ça, on se demande : 'Pourquoi faire cela si l'on peut perdre la vie et causer du chagrin à de nombreuses personnes ?'."

"Ce n'est pas quelque chose que je me voyais faire au début de la saison. Je n'étais pas armé pour gérer cette pression, surtout que j'avais beaucoup de soutien du Brésil et je ressentais une énorme responsabilité."

Hill a quand même lutté pour le titre face à Michael Schumacher jusqu'au dernier Grand Prix, à Adélaïde, où les deux hommes se sont accrochés et ont été contraints à l'abandon ; l'Allemand l'a emporté pour un petit point. "Il était parfaitement préparé, son équipe et lui abordaient le sport automobile en ne négligeant aucun détail, cherchant toutes les failles possibles. Il avait un énorme talent naturel. De ce que j'ai appris, je ne crois pas qu'il était très bon pour régler la voiture, mais il avait le talent pour piloter n'importe quoi, comme Ayrton", conclut le Champion du monde 1996, ainsi sacré deux ans plus tard avec Williams.

Le vainqueur Damon Hill, Williams, est félicité par le deuxième Michael Schumacher, Benetton

partages
commentaires
Honda ne croit pas à de gros progrès moteur en 2020

Article précédent

Honda ne croit pas à de gros progrès moteur en 2020

Article suivant

McLaren : "Notre objectif est de redevenir les meilleurs en F1"

McLaren : "Notre objectif est de redevenir les meilleurs en F1"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Ayrton Senna , Damon Hill
Équipes Williams
Auteur Benjamin Vinel
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021
AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ? Prime

AlphaTauri sera-t-elle la surprise de 2021 ?

Serait-il possible qu'AlphaTauri soit la grande surprise de la saison 2021 de Formule 1 ? Ce qui a été montré lors du Grand Prix de Bahreïn le suggère clairement.

Formule 1
13 avr. 2021
Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage Prime

Quand Stirling Moss donnait une leçon sur le pilotage

Remémorons-nous quelques souvenirs marquants de Stirling Moss, légende du sport automobile, qui nous a quittés l'an dernier à l'âge de 90 ans.

Formule 1
12 avr. 2021