Hill - Mercedes doit faire attention pour ne pas perdre Hamilton

partages
commentaires
Hill - Mercedes doit faire attention pour ne pas perdre Hamilton
Par : Fabien Gaillard
20 mars 2017 à 07:58

À l’aube de sa cinquième saison avec Mercedes, Lewis Hamilton aura à cœur de retrouver, si sa machine le lui permet, la couronne mondiale. Mais ses relations avec son écurie seront scrutées de près.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08

Toute l’agitation de l’intersaison F1 aura sans doute fait oublier en grande partie les épisodes tendus de la saison 2016 entre l’Étoile et ses pilotes, particulièrement la manche finale lors de laquelle le Britannique a tenté de mettre Nico Rosberg en difficulté en le ralentissant et en laissant revenir ses adversaires.

Mercedes a d’abord condamné cette stratégie avant de se montrer bien plus compréhensif dans les jours qui ont suivi, et notamment après l’annonce de la retraite de l’Allemand, sacré au soir de ce dernier Grand Prix.

Lewis Hamilton, lui, n’a pas manqué de s’interroger publiquement sur ces messages radios qui ne lui ont pas plu et qu'il a eu du mal à comprendre, l'écurie ayant remporté son titre constructeurs, avant que les jours et les semaines ne viennent quelque peu atténuer ce sentiment et permettre à chacun de pouvoir se parler en face-à-face.

Mais, pour Damon Hill, et alors que Toto Wolff, le directeur exécutif de l’écurie, a réaffirmé l’existence d’un accord entre la structure et les pilotes concernant ce type de situations, le contexte pourrait bien s'avérer dangereux face à un triple Champion du monde qui est loin d’être un monstre froid.

"Lewis est une bête d’émotions et il pourrait y avoir une situation où il fera juste : ‘J’en ai assez et je ne veux plus faire ça’. C’est vrai pour tout pilote, mais certains n’ont pas le luxe qu’il a, car il pourrait être demandé ailleurs", explique-t-il pour The Guardian.

"Il est en position de force. Mercedes doit reconnaître qu’ils veulent à la fois Lewis Hamilton, l’atout qu’il est pour eux, et lui donner plus d’espace pour faire son travail, ou ils ne le veulent pas. Si ça ne se passe pas bien pour Lewis, alors il a tendance à faire connaître ses sentiments."

Revenant sur le Grand Prix d’Abu Dhabi, le Champion du monde 1996 estime que son compatriote a eu raison d’agir ainsi : "J’étais heureux qu’il fasse ça. Il y a eu quelques occasions où il a dit : ‘Je veux faire ce que je veux’, et je suis en faveur de pilotes qui, à certains moments, choisissent leur carrière par rapport à l’équipe, parce qu’ils ont une carrière et il y a deux championnats. C’est un argument valable pour un pilote de dire ‘non, ce n’est pas dans mon meilleur intérêt. Vous avez eu votre part et maintenant, je me bats pour ma part’."

Une vie équilibrée

Dans un autre registre, Hill ne condamne pas le style de vie plus mondain de Lewis Hamilton : "Il fait ce qui est nécessaire pour que sa vie reste équilibrée. Nico a arrêté en raison de la pression de la compétition ; si Lewis part, se défoule et fait ce qu’il a à faire pour rester frais et ensuite revenir, c’est une bonne chose également."

"En tant que pilote talentueux, il faut créer les conditions dans lesquelles on peut faire son travail sans qu’il ne nous consume. Nico s’est retourné les tripes pour ce championnat l’année dernière […] Lewis sait comment gérer ses ressources. On peut trop jouer ou trop travailler dur, et il faut garder son énergie en réserve. Il sait, quand il ira en piste à Melbourne, qu’il sera au sommet de son art et qu’il ne se sera pas épuisé."

Son collègue sur Sky Sports, Johnny Herbert, est sur la même longueur d’onde au sujet de la relation entre Hamilton et Mercedes : "S’ils exagèrent ce que Toto disait concernant la gestion des pilotes après ce qui s’est passé à Abu Dhabi, il y a un risque qu’il s’en aille à nouveau. Comme nous avons vu chez McLaren avec Ron Dennis et sa façon de contrôler, Lewis disant : ‘Je ne veux pas ça. Je m’en vais.’ C’est délicat."

Article suivant
Guide F1 2017 - Mercedes : les Flèches d'Argent peuvent-elles manquer la cible ?

Article précédent

Guide F1 2017 - Mercedes : les Flèches d'Argent peuvent-elles manquer la cible ?

Article suivant

Jean Alesi star du GP de France historique

Jean Alesi star du GP de France historique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Damon Hill
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités