Historique, GP Italie 1967 : La chance de Surtees

Fantastique, incroyable et inoubliable dénouement

Historique, GP Italie 1967 : La chance de Surtees

Fantastique, incroyable et inoubliable dénouement. John Surtees a gagné, 800 mètres avant l’arrivée, un Grand Prix dans lequel il ne joua jamais un rôle de vainqueur.

Avec Huit pilotes représentant six constructeurs regroupés en une seconde à l’issue des essais qualificatifs de ce Grand Prix d’ Italie sur le fameux circuit de Monza, la F1 présente ce qui se fait de mieux en cette deuxième année de réglementation 3 litres. Jim Clark, au volant de la Lotus 49- Ford DFV apparue trois mois auparavant, est au sommet de son art. L’écossais était en pôle position en tournant en 1’28.

Il aura fallu deux tours à Clark pour s’installer en tête logiquement. Derrière lui, la bataille fait rage et il faudra deux tours de plus à Graham Hill pour revenir dans le sillage de son équipier. Mais lors du 16ème tour, la Lotus arrive au ralenti dans les stands, pneu arrière droit crevé. Hume reprit la tête, devant Brabham et Hill. Ce dernier a été distancé très rapidement. Clark est à un tour des leaders après son retour en piste, il est 15ème et avant-dernier. Alors l’écossais se déchaîne. Il remonte le trio de tête rapidement pour revenir dans le même tour. Il va remonter un à un tous ces concurrents.

Au 24ème tour, il avale Surtees, ensuite Brabham alors troisième, puis passa Hulme et Graham Hill. Sauf que Clark à ce moment précis de la course pensait qu’il était en tête ! Hé non, il avait un tour de retard. C’est alors qu’une tactique s’installe du côté de Lotus.
Hill qui était en tête, a suivi Clark pour creuser un écart important sur ces poursuivants. Le rythme était trop élevé pour Hulme qui s’arrête au 31ème tour et abandonna, joint de culasse fendue. Après cet abandon, Jack Brabham devenu prudent, va perdre entre 2 et 4 secondes au tour, incapable de suivre le sprint de Clark et Hill.

Bruce Mclaren et Amon sont sortis de la piste sur une trace d’huile. Clark ne fut pas dérangé le moins du monde par cet événement. Au 48ème tour, Clark est 5ème et a Rindt en ligne de mire. Il avala l’autrichien 6 tours plus tard.
À l’avant de la course, les leaders ne sont plus à l’abri d’autant que Brabham en délicatesse avec son moteur, est rejoint par la Honda de Surtees. Devant, Hill semble intouchable.
Au 56ème tour, Clark passe Brabham et la Honda d’un coup, les déposants littéralement sur place. Il est alors 2ème, mais Graham Hill est juste derrière lui, dans ces roues ! Hélas, le doubler pour l’équipe Lotus ne se fera pas, car à 10 tours de la fin, le V8 Ford et sa transmission vont rendre l’âme.
Monza était survolté. Jim Clark est en tête avec une bonne longueur d’avance sur Brabham et Surtees. Mais lors du dernier tour, le Grand Prix tourne bêtement au drame comique. Dans le dernier virage, alors qu’il avait course gagnée, le V8 Ford de la Lotus de tête tousse, et à 1000m de la ligne d’arrivée, c’est la panne d’essence !
L’Australien et l’Anglais passe rapidement celui qui les avait humiliés et surtout ridiculisés quelques minutes plus tôt.

Tout se joue dans la Parabolique. Brabham freine et ferme la porte habillement pour virer à la corde, mais une trace d’huile le fit déraper, déportant sa monoplace dans l’herbe. La Honda profitant de la situation s’infiltre et offre la victoire à la marque japonaise, alors qu’il n’a mené à peine une centaine de mètres durant tout le Grand Prix. Brabham termine deuxième, alors que le malheureux Clark terminera troisième malgré tout.

Épilogue : " Je n’avais plus rien sous le pied " dira plus tard Jim Clark les yeux embués de larmes. Mais ce jour-là fera honneur à la déclaration du grand Fangio, qui a invité 200 invités à un barbecue. Et une question a attiré l’attention du quintuple champion du monde : " quel est, selon vous le plus grand pilote de tous les temps ? ". La question semble étonnante mais la réponse a fusé aussi rapidement : " Jim Clark ! " Ce GP a été surtout gagné par Surtees, mais les témoins se souviennent surtout que cette course fut perdue par Clark.

partages
commentaires
R?actions apr?s la victoire de Honda en Hongrie

Article précédent

R?actions apr?s la victoire de Honda en Hongrie

Article suivant

Jordan : "Frank Williams devrait vendre son ?quipe"

Jordan : "Frank Williams devrait vendre son ?quipe"
Charger les commentaires
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021