Honda a noté une baisse "claire" de la vitesse de Ferrari

Pour le directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe, il est "clair" que l'avantage en vitesse de Ferrari était moindre lors du Grand Prix des États-Unis, même s'il refuse d'en tirer la moindre conclusion.

Honda a noté une baisse "claire" de la vitesse de Ferrari

Pour la première course intervenant après la publication par la FIA d'une directive technique proscrivant toute possibilité de contourner le Règlement Technique et notamment le fonctionnement du débitmètre chargé de mesurer le flux d'essence, Ferrari a semblé plus en difficulté que depuis le retour de la trêve. Même si elle n'a pas été nommée dans la procédure lancée par Red Bull, la Scuderia est au centre des interrogations de ses rivales concernant les performances de son unité de puissance. Et les questions posées par la firme autrichienne à la fédération n'ont pas été un hasard.

Lire aussi :

Reste à savoir si la contre-performance des SF90 sur le Circuit des Amériques n'était, elle, qu'une coïncidence. En tout cas, pour la première fois depuis fin août, ce n'est pas une Ferrari qui s'est hissée en pole position au terme des qualifications et, en course, la monoplace rescapée de Charles Leclerc a été très loin du compte, terminant à une lointaine quatrième position, à près de 50 secondes de la lutte pour le podium entre les Mercedes et Max Verstappen. Le Néerlandais s'est même permis, après le GP, de lancer une pique en forme de scud en direction de la structure de Maranello, en déclarant que le niveau de performance de Ferrari était la conséquence de la fin d'une tricherie.

Mattia Binotto, team principal de Ferrari, n'a pas vraiment goûté à cette remarque mais peinait malgré tout à expliquer la différence de rythme affichée. Si Leclerc utilisait un moteur plus ancien et au kilométrage élevé en raison d'un problème rencontré lors des essais libres, il a aussi été expliqué que le Monégasque avait testé des réglages expérimentaux qui avait réduit sa vitesse de pointe. 

Du côté de Honda, Tanabe a dans tous les cas constaté que la performance des Ferrari dans les lignes droites n'était pas aussi tranchante vis-à-vis de Red Bull qu'elle ne l'était auparavant. "On ne peut pas séparer la traînée du châssis et la performance moteur", commence-t-il à rappeler pour Motorsport.com. "Quand on regarde seulement la vitesse, l'écart entre Ferrari et nous est plus resserré que lors des courses précédentes."

"C'est clair. [Mais] nous ne savons pas si cela vient seulement du moteur ou du châssis. Leur rythme de course n'était pas aussi bon que lors des épreuves précédentes. Cela veut dire que le package était différent ou insuffisant pour cette piste. Je ne sais pas. Mais nous voyons la différence en vitesse de pointe."

Lire aussi :

Contrairement à Verstappen ou à Lewis Hamilton, Tanabe se veut toutefois prudent et refuse de tirer des conclusions après une seule couse. "Il faudra voir des données du Brésil et d'Abu Dhabi. Ensuite nous trouverons quelque chose. Sinon, on ne peut pas tirer de conclusion uniquement sur cette course."

"L'écart entre les écuries de pointe s'est réduit avant la trêve estivale et ensuite Ferrari a beaucoup progressé après la pause", ajoute le technicien japonais. "Désormais, il y a un rapprochement des trois équipes. Mais concernant le reste de la saison, je ne sais pas. Au Brésil et à Abu Dhabi, nous verrons la performance du package [Red Bull-Honda] et notre compétitivité par rapport à Mercedes et Ferrari."

Avec Scott Mitchell 

partages
commentaires
Wolff : "Très difficile" pour Hamilton d'égaler Schumacher

Article précédent

Wolff : "Très difficile" pour Hamilton d'égaler Schumacher

Article suivant

Red Bull salue le travail "phénoménal" d'Albon à Austin

Red Bull salue le travail "phénoménal" d'Albon à Austin
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021