Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
23 oct.
Prochain événement dans
24 jours
31 oct.
Prochain événement dans
32 jours
13 nov.
Prochain événement dans
45 jours
04 déc.
Prochain événement dans
66 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
73 jours

Honda aurait dû démarrer 2019 avec la Spec 2

partages
commentaires
Honda aurait dû démarrer 2019 avec la Spec 2
Par :

Honda espérait au départ débuter la saison 2019 de Formule 1 avec ce qui est en fait devenu son moteur de Spec 2.

Le constructeur japonais a signé son premier podium de l'ère V6 turbo hybride lors de sa toute première course avec Red Bull Racing en Australie. Plus tard, Honda a mis fin à 13 années sans victoire en Formule 1 avec le succès de Max Verstappen en Autriche, suivi par deux autres en Allemagne et au Brésil.

Sur un plan de développement volontairement agressif, pour se servir de cette année de transition afin d'effectuer d'importants progrès, Honda a apporté trois évolutions du moteur qui a débuté l'année. Mais la Spec 2, qui a été utilisée à partir de l'Azerbaïdjan, aurait initialement dû démarrer la saison. Cependant, Honda a revu son programme en faisant preuve de réalisme bien avant le départ de la campagne.

Lire aussi :

"Pour le développement de l'unité de puissance, nous avons une liste et des priorités", a déclaré le directeur technique de Honda F1, Toyoharu Tanabe, à Motorsport.com. "Combien de temps cela prend-il ? Que pouvons-nous gagner au niveau de la performance [et] également en fiabilité ? Certains éléments prennent plus de temps, mais l'avancée est grande. Donc nous appliquons juste [les évolutions] sur la base de ce programme. Nous avions un petit peu de retard pour l'introduction de la Spec 2. Nous voulions démarrer avec. C'est juste le résultat du [programme] de développement de l'unité de puissance."

Malgré tout, s'en tenir à ce programme révisé a permis à Honda de préparer la version Spec 1 pour l'Australie en sachant qu'une série d'évolutions arriverait dans la première partie d'année. La Spec 2 a mis l'accent sur la fiabilité à partir de Bakou, avant de jouer sur la performance avec la Spec 3 (nouveau turbo) en France et pour finir la Spec 4, le plus gros pas en avant, après la trêve estivale.

"[Passer à] la Spec 4 était plus important que le passage de la Spec 2 à la Spec 3. Nous avons été heureux d'introduire notre unité de puissance comme nous l'avions promis à l'équipe et aux pilotes. C'était quasiment la même progression, pendant la saison, que ce que nous avions dit à l'équipe. Du point de vue des opérations sur le circuit, en tant que directeur technique côté piste, je suis tellement content des progrès de l'unité de puissance."

Lire aussi :

Le design du moteur Honda évolue d'année en année depuis une grosse refonte effectuée entre 2016 et 2017. Et le motoriste entend continuer avec un concept "très similaire" pour 2020. 

Du côté du directeur général F1 du constructeur nippon, Masashi Yamamoto, on a expliqué à Motorsport.com que Red Bull avait facilité la réalisation des objectifs fixés en 2019. "De la Spec 1 à la Spec 4, tout s'est tranquillement passé comme prévu. On peut dire qu'avec Red Bull, une bonne équipe, et Max Verstappen, un très bon pilote qui nous a donnés de très bons retours, ils ont alimenté notre développement et l'ont rendu plus fluide."

Hamilton est "un héros sans égal" de la Formule 1

Article précédent

Hamilton est "un héros sans égal" de la Formule 1

Article suivant

La F1 ne passera pas à l'électrique "avant plusieurs décennies"

La F1 ne passera pas à l'électrique "avant plusieurs décennies"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard