Honda F1 a changé d'approche pour le développement moteur

Honda a modifié sa façon d'évaluer les développements de son moteur de Formule 1, selon le responsable du projet Yusuke Hasegawa.

Le constructeur japonais a connu une première partie de saison 2017 frustrante, avec une mauvaise fiabilité et un manque de puissance qui menacent l'avenir de sa relation avec McLaren.

Le mois dernier, Hasegawa a déclaré que Honda avait eu des difficultés de corrélation des données issues du banc d'essais et de la piste, mais la marque a désormais modifié son approche en s'appuyant moins sur le banc pour mettre ses spécifications à l'épreuve.

"Nous modifions notre façon de développer", a-t-il déclaré à Motorsport.com. "Nous n'insistons pas trop sur le développement sur mono-cylindre."

"Nous pouvons contrôler les facteurs, les éléments ou beaucoup de concepts avec le [bloc] mono-cylindre mais maintenant nous avons compris qu'il fallait contrôler avec le V6 pour finaliser notre spécification."

"Donc nous ne nous appuyons plus trop sur les résultats du mono-cylindre. Comme référence, le test du mono-cylindre est important, mais pour trouver la performance il faut vérifier les résultats du V6."

Le MGU-H est un problème particulier pour Honda cette année, la firme ayant connu une succession de défaillances sur cette pièce. Cependant, après une évolution de fiabilité apportée à Silverstone, Hasegawa estime que le constructeur japonais est peut-être parvenu à surmonter ses difficultés.

"Il a fallu du temps pour résoudre la défaillance du MGU-H. Nous avions beaucoup de petits problèmes au niveau du moteur, et ce domaine est difficile à comprendre sur le banc d'essais."

"Nous avons presque résolu ce problème, nous devons juste le confirmer sur le circuit. Mais la spécification du MGU-H introduite comprend des solutions pour le problème, donc je crois que c'est OK."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags honda, yusuke hasegawa