Honda : 3 moteurs par an, "difficile" d'un point de vue technique

Cette année, chaque monoplace de Formule 1 ne pourra plus être équipée que de trois unités de puissance au lieu de quatre en 2017. Il faudra même se contenter de deux MGU-K, batteries, et unités de contrôle électronique.

Honda : 3 moteurs par an, "difficile" d'un point de vue technique
Fernando Alonso, McLaren MCL32 s'arrête en piste
Fernando Alonso, McLaren, immobilisé en piste
Fernando Alonso, McLaren MCL32
Yusuke Hasegawa, directeur du programme F1 de Honda
Fernando Alonso, McLaren MCL32

C'est une bien mauvaise nouvelle pour Honda qui, lors de la troisième campagne de son projet, a connu des problèmes de fiabilité plus accrus que jamais, ayant eu besoin d'utiliser jusqu'à 12 versions du même élément sur une seule monoplace, au lieu des quatre prévues. Respecter les quotas imposés par la nouvelle réglementation ne sera donc pas une partie de plaisir.

Forcément, Honda n'est pas enthousiaste à cette idée, pas plus que d'autres acteurs du monde de la Formule 1 tels que Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, une écurie qui a également subi des problèmes de fiabilité en 2017. Cependant, l'unanimité des équipes n'a pas pu être trouvée pour annuler cette évolution de la réglementation.

"C'est très dur", déclarait Yusuke Hasegawa avant qu'il ne soit annoncé qu'il quitterait le projet F1 de Honda à partir du 1er janvier. "Ce n'est pas que pour nous. Renault a eu des difficultés. Je ne pense pas que ce soit raisonnable."

"D'un point de vue technique, c'est difficile. Si nous économisons la performance du moteur, c'est facile à accomplir. Si nous utilisons 2000 tr/min de moins, bien sûr nous pouvons finir la course, mais ça n'a pas d'intérêt."

Et lorsqu'il lui est demandé si la réglementation protège Mercedes et Ferrari, Hasegawa répond : "En conséquence, oui. Nous en avons souvent discuté. Avec trois moteurs, nous n'avons que deux opportunités de faire évoluer le moteur. Il en faut un bon au début, mais si ce n'est pas le cas, nous n'avons que deux opportunités d'en adopter un nouveau. Réduire les coûts est important, donc je soutiens la réduction des coûts."

Rappelons qu'en 2018, c'est à la Scuderia Toro Rosso que Honda fournira ses unités de puissance, McLaren adoptant celles de Renault.

Propos recueillis par Lawrence Barretto

 
partages
commentaires
Renault : Viser le podium en 2018 n'est "pas raisonnable"

Article précédent

Renault : Viser le podium en 2018 n'est "pas raisonnable"

Article suivant

L'ingénieur de course de Räikkönen quitte Ferrari

L'ingénieur de course de Räikkönen quitte Ferrari
Charger les commentaires
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021