Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
6 jours

Honda maintient son concept trois ans de suite, une première

partages
commentaires
Honda maintient son concept trois ans de suite, une première
Par :
10 janv. 2019 à 13:39

Si la saison 2019 est de nouveau synonyme de changement pour Honda, avec la motorisation de Red Bull Racing, elle sera aussi le gage d'une certaine stabilité technique.

Le constructeur japonais va bel et bien fournir une nouvelle unité de puissance, avec l'espoir de progresser à pas de géants en matière de performance et de fiabilité aux côtés d'un partenaire aux dents longues et réputé pour son impatience, mais pourra néanmoins s'appuyer sur un concept général inchangé et qui commence à être maîtrisé.

Jamais, depuis son retour en Formule 1 en 2015 avec McLaren, Honda n'a encore exploité la même philosophie trois années de suite. L'objectif est d'en faire un atout, avec le sentiment d'être encore loin d'avoir tout exploré du potentiel de ce concept tout en ayant la conviction qu'il est adapté à la situation. 

"Nous pouvons conserver le design ou concept actuel de l'unité de puissance", confirme à Motorsport.com Toyoharu Tanabe, directeur technique de Honda F1. "Nous ne savons pas exactement [quelle est la limite du concept] car nous n'avons pas atteint un niveau élevé, mais nous avons commencé avec un autre concept modifié pour 2017. Nous avions appris des choses avant, puis on l'a changé. En 2018, nous avons continué avec ce concept et amélioré la fiabilité et la performance. Pour le moment, nous pensons que cette modification de concept n'est pas une erreur. C'est approprié. Nous continuons avec et essayons de l'améliorer."

Lire aussi :

Ne pas apporter de remaniement profond au concept de l'unité de puissance facilite également le travail avec Red Bull Racing pour ce qui est de son intégration. L'idée directrice du bloc est ainsi connue à Milton Keynes depuis un bon moment déjà puisque Honda a exploité son moteur chez Toro Rosso en 2018. Sauf erreur fondamentale, la firme nippone n'avait aucun intérêt à tout remettre en cause à ce stade du développement.

"Lorsque l'on change énormément le concept du design, c'est très dur d'obtenir la fiabilité", précise Toyoharu Tanabe. "Cela dépend du niveau de design, mais je suis à l'aise avec l'idée de maintenir notre concept actuel. Nous avons une nouvelle équipe, un nouveau design de voiture. C'est un peu plus simple de garder ce concept, car le détail se situe dans l'installation dans la voiture."

"Toro Rosso et Red Bull communiquent, et c'est plus facile du côté de Red Bull car Toro Rosso connaît notre unité de puissance. Ils peuvent communiquer sur un problème ou une préoccupation au niveau du châssis, puis revenir vers nous. Si nous avons quelque chose de complètement nouveau, ou un design trop évolué, cela demande beaucoup plus de travail."

Propos recueillis par Scott Mitchell  

Toyoharu Tanabe, directeur technique F1, Honda

Toyoharu Tanabe, directeur technique F1, Honda

Article suivant
McLaren recrute Seidl pour diriger son écurie F1

Article précédent

McLaren recrute Seidl pour diriger son écurie F1

Article suivant

Brundle : "Des choses clochaient" chez Ferrari sous Arrivabene

Brundle : "Des choses clochaient" chez Ferrari sous Arrivabene
Charger les commentaires