Honda revient à l'ancienne spécification moteur au Mexique

Honda revient à l'ancienne spécification de son moteur ce week-end pour le Grand Prix du Mexique, ce qui enverra Pierre Gasly en fond de grille.

Honda revient à l'ancienne spécification moteur au Mexique

À Suzuka et Austin, Pierre Gasly et Brendon Hartley ont tous les deux utilisé l'évolution majeure du bloc Honda, mais ils vont retrouver la précédente spécification pour le Grand Prix du Mexique.

Cette décision est liée à l'altitude très élevée à laquelle se situe le tracé de Mexico, et qui induit un calibrage différent des unités de puissance. Honda préfère s'appuyer sur ses connaissances et sa maîtrise de son ancienne spécification dans ces conditions particulières, plutôt que prendre des risques avec la dernière évolution.

Situé à 2200 mètres d'altitude, l'Autódromo Hermanos Rodríguez offre un air moins dense, ce qui a une incidence directe sur le processus de combustion et sollicite davantage le turbo pour compenser.

Lire aussi :

Théoriquement, les deux pilotes Toro Rosso peuvent revenir à l'ancienne version sans utiliser de nouvelles pièces, mais Gasly n'échappera pas à une pénalité sur la grille car Honda a identifié des problèmes sur certains des composants du bloc du pilote français à Austin. Ce moteur a été renvoyé à l'usine japonaise de Sakura pour des vérifications. Un moteur neuf, avec la spécification 3, est monté pour le début des EL1 afin de pouvoir être réutilisé lors des deux derniers Grands Prix, ce qui provoque automatiquement un renvoi en fond de grille. Après avoir validé ces nouvelles pièces en début de séance, Gasly va repasser à la spécification 2.

"Nous avons une inquiétude concernant l'assemblage du moteur utilisé à Austin", explique Toyoharu Tanabe, directeur technique de Honda F1. "Cette unité de puissance a été envoyée à Sakura pour une inspection complète et, pour le moment, nous ne sommes pas certains de pouvoir l'utiliser à nouveau cette année."

"En installant un nouveau bloc ici, nous l'ajoutons au stock de pièces disponibles pour le reste de la saison. La raison pour laquelle nous revenons à la spécification de la Russie [pour le reste du week-end] est que nous avons une meilleure compréhension de cette version de l'unité de puissance et que nous sommes plus confiants dans notre capacité à la régler correctement pour les conditions spécifiques qu'il y a à Mexico."

partages
commentaires
Calderón va faire son premier test en F1

Article précédent

Calderón va faire son premier test en F1

Article suivant

EL1 - Quadruplé des moteurs Renault à Mexico

EL1 - Quadruplé des moteurs Renault à Mexico
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021