Honda ne croit pas à de gros progrès moteur en 2020

Même si Honda sait qu'il y a encore du travail sur son moteur en vue de 2020, le constructeur ne s'attend pas à faire de gros pas en avant en raison de la maturité atteinte par la technologie du V6 turbo hybride.

Honda ne croit pas à de gros progrès moteur en 2020

La saison 2019 a été particulièrement bonne pour Honda. Le constructeur japonais travaillait pour la première fois avec l'écurie Red Bull, après une saison 2018 d'apprentissage avec la structure junior, Toro Rosso, qui a permis de prendre les premières marques et d'amorcer le retour aux avant-postes. La RB15 à moteur Honda a remporté trois courses cette saison, en Autriche, en Allemagne et au Brésil. Même si les performances globales n'ont pas permis d'espérer mieux que quelques succès et des places d'honneurs dans les deux classements, l'alliance semble avoir réussi.

Lire aussi :

Après trois saisons de retour calamiteuses avec McLaren de 2015 à 2017, Honda a nettement progressé dans tous les domaines, au prix notamment d'une réorganisation du département technique. Toyoharu Tanabe, directeur technique, a déclaré, pour RACER : "Nous avons pu montrer notre amélioration, notre bonne progression positive cette année, non seulement avec Red Bull mais aussi avec Toro Rosso. C'était très agréable pour tous les gens qui ont travaillé sur ce projet et pour les gens de Honda. Je veux donc maintenir cette dynamique pour l'année prochaine. Le développement pour 2020 a déjà commencé. Ensuite, nous devrons faire davantage pour atteindre notre objectif."

Toutefois, et même si le travail sur le groupe propulseur reste important, l'élan positif pourrait être freiné par le ralentissement naturel des gains de performance. "Je pense que c'est plus difficile que les années précédentes. Nous devons être précis dans chacun des domaines, en termes de matériel, de logiciel également et puis dans la gestion en piste aussi. Donc, nous continuons de faire des efforts. L'unité de puissance recouvre le moteur à combustion interne, les MGU-H et K, et tous les systèmes, l'eau et l'huile. Les outils également, logiciels, nous avons beaucoup de choses à faire. Mais un gros pas en avant ? Ça devient peut-être difficile."

Lire aussi :

Autre point positif, la fiabilité a été bonne en 2019 par rapport aux saisons précédentes. Mais cela ne suffit pas à satisfaire la firme japonaise, qui n'oublie pas que tout n'a pas été parfait. "Nous avons réussi à n'avoir aucun problème en course entraînant l'abandon de la voiture. C'est une bonne chose. Mais comme [pour Verstappen à Abu Dhabi], nous n'avons pas d'arrêt en piste mais il y a toujours des progrès à faire. Nous avons aussi eu des problèmes en essais libres. Donc il faut tout écarter durant le week-end de course."

partages
commentaires
Kubica pilote de réserve pour Alfa Romeo en 2020

Article précédent

Kubica pilote de réserve pour Alfa Romeo en 2020

Article suivant

Hill n'était "pas armé" pour mener Williams après la mort de Senna

Hill n'était "pas armé" pour mener Williams après la mort de Senna
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Auteur Fabien Gaillard
Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie Prime

Imola, un test "brutal" pour les pilotes ayant changé d'écurie

Cet hiver a vu de nombreux pilotes changer d'écurie. Avec un deuxième Grand Prix organisé sur le circuit piégeur d'Imola, ces pilotes sont revenus sur leur courbe d'apprentissage et le temps nécessaire pour s'adapter à leurs nouvelles montures.

Formule 1
21 avr. 2021
La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ? Prime

La force de Mercedes avec ses pneus est-elle sa plus grande faiblesse ?

Mercedes a quitté Imola en conservant la tête des deux classements généraux mais ne se fait aucune illusion sur la menace que représente Red Bull.

Formule 1
20 avr. 2021
Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Émilie-Romagne 2021

Après le Grand Prix d'Émilie-Romagne, deuxième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 avr. 2021
À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie Prime

À Imola, gros point d'interrogation sur la hiérarchie

Mercedes a pris l'ascendant sur Red Bull lors des essais libres à Imola vendredi, mais les performances restent très serrées. L'écurie Championne du monde ne prend rien pour acquis, et les données difficilement lisibles confirment que cette méfiance est légitime.

Formule 1
17 avr. 2021
Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc Prime

Ferrari progresse, mais il en faudra plus pour Leclerc

La Scuderia Ferrari a débarqué à Imola après une bonne performance lors de la manche d’ouverture à Bahreïn. Mais pour Charles Leclerc, il reste encore du travail pour que Ferrari retrouve la place qu'elle mérite.

Formule 1
16 avr. 2021
Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ? Prime

Quels enjeux majeurs pour le GP d'Émilie-Romagne ?

En Formule 1, trois semaines d’attente entre deux courses paraissent être une éternité. Avec un calendrier 2021 déjà modifié, les équipes se rendent à Imola pour reprendre la compétition après une manche d’ouverture exaltante à Bahreïn. Voici les différents enjeux et scénarios attendus pour ce Grand Prix d’Émilie-Romagne.

Formule 1
15 avr. 2021
Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance Prime

Pourquoi la nouvelle structure de Williams épouse la tendance

Williams a résisté à la marée pendant de nombreuses années mais l'ère du propriétaire-exploitant est révolue depuis longtemps.

Formule 1
14 avr. 2021
Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ? Prime

Le fond plat en Z est-il l'idéal en 2021 ?

Les équipes de Formule 1 semblent divisées concernant la meilleure solution pour les nouvelles règles sur le fond plat. Une fois de plus, deux tendances radicalement opposées apparaissent. Désormais, une question se pose : le tableau dressé lors du premier Grand Prix permet-il déjà d'indiquer qui est sur la bonne voie et qui ne l'est pas ?

Formule 1
13 avr. 2021