Honda - "Tout sera réglé pour Melbourne"

McLaren et Honda ont refermé le week-end dernier le premier chapitre de leur nouvelle collaboration.

À Abu Dhabi, le 99e Grand Prix disputé conjointement par les deux entités s’est soldé par un nouveau zéro pointé, mais dans le clan japonais, on n’a pas manqué de se féliciter d’avoir pu vivre un week-end de Grand Prix sans aucune pénalité moteur. Une très maigre consolation, qui démontre pourtant l’étendue de la tâche qu’il reste à accomplir. 

Après avoir terminé cette pénible saison à la neuvième place du Championnat Constructeurs, McLaren-Honda se projette vers 2016 avec l’espoir de retrouver une place digne de son statut, et surtout d’offrir à ses pilotes Jenson Button et Fernando Alonso une monoplace qui leur permette de retrouver le plaisir autant que les résultats. 

Directeur de la compétition chez Honda, Yasuhisa Arai est régulièrement passé sur le grill, assailli de questions embarrassantes tout au long de l’année, et ce dès les essais hivernaux lorsque la MP4-30 bouclait tant bien que mal quelques tours de piste seulement à Jerez ou Barcelone. Le dirigeant nippon reconnaît que la tâche pour cette première saison était trop ardue pour espérer se montrer compétitif. 

"Nous n’étions pas suffisamment préparés, nous n’avions pas fait les bons essais, et puis la première course est arrivée", explique-t-il à Speed Week. "En milieu de saison, nous avons trouvé la faiblesse exacte du moteur mais nous ne pouvions pas résoudre cela pendant l’année ; aucune chance."

Pas une année perdue

Néanmoins, Arai refuse de conclure que le retour de Honda était trop précoce, assurant qu’il aurait fallu passer de toute manière par une saison noire : "Le problème aurait toujours été l’expérience. Cela demande de l’action en piste. Donc d’une certaine manière, nous avons beaucoup utilisé les courses en 2015 comme des essais et de l’apprentissage."

Tourné vers la prochaine saison, il assure aussi que les problèmes majeurs décelés en 2015 seront réglés à temps pour débuter la prochaine saison. 

"Nous sommes impatients de continuer le développement pendant l’hiver, durant lequel nous nous concentrerons sur la fiabilité et les progrès de l’unité de puissance. Mais nous connaissons les faiblesses de notre moteur et ce sera réglé pour Melbourne. La bonne nouvelle, c’est que les pilotes et l’équipe nous font confiance. Nous voulons être prêts pour le 100e Grand Prix de McLaren-Honda."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags honda, moteur, unité de puissance, v6