C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire

Le 10 août 1997, Damon Hill passait à quelques virages de la victoire lors du Grand Prix de Hongrie, au volant d'une modeste Arrows-Yamaha, crucifié dans les dernières boucles par un problème technique.

C'était un 10 août : Hill, à quelques virages de la victoire
Charger le lecteur audio

En observant la première ligne de la grille de départ du Grand Prix de Hongrie 1997, on ne trouvait rien d'inhabituel. Michael Schumacher, le leader du championnat, était en pole position après avoir repoussé Jacques Villeneuve, son rival pour le titre, à 167 millièmes de seconde en qualifications. Mais la troisième position était quant à elle occupée par l'Arrows de Damon Hill.

C'était un véritable exploit compte tenu des piteuses performances de la voiture à moteur Yamaha, incapable de se battre régulièrement pour des points. Sur les dix Grands Prix précédents, la meilleure place de Hill sur la grille était la neuvième, au Brésil ; sinon, il n'avait pas fait mieux que douzième. Une situation ubuesque pour un Champion du monde en titre, toutefois Hill n'a pas croulé sous les offres des top teams lorsque Williams a choisi de le remplacer fin 1996.

Le lendemain, Hill a prouvé que son chrono en qualifications n'avait rien d'anormal. Ayant profité du mauvais envol de Villeneuve, il pointait au deuxième rang au premier virage, derrière Schumacher, après avoir résisté à Eddie Irvine. L'Allemand, capable de creuser l'écart dans les premiers kilomètres, a alors vu Hill revenir sur ses talons, et pour cause : ses pneus Goodyear ne pouvaient résister à la chaleur immense du Hungaroring. Les Bridgestone de l'Arrows, au contraire, fonctionnaient mieux lorsque les températures étaient élevées.

Damon Hill, Arrows A18, dépasse Michael Schumacher, Ferrari F310B

Damon Hill, Arrows A18, dépasse Michael Schumacher, Ferrari F310B

Au sixième tour, la jonction était faite à l'avant. "J'ai rapidement pu voir que les pneus [de Schumacher] cloquaient et qu'il allait avoir un problème", a expliqué Hill après la course. Au onzième tour, Hill a sonné la charge en se jetant à l'intérieur du futur Baron rouge : "En raison de [son problème de pneus], j'ai pu le dépasser assez aisément dans le premier virage."

Étant contraint à une stratégie à trois arrêts par son usure importante des gommes américaines, Schumacher a été exclu du match pour la victoire. En troisième position, avant la dégringolade de Schumacher, Mika Häkkinen connaissait une défaillance hydraulique et un nouvel abandon, le troisième en quatre courses. Et donc, après le premier arrêt de la Ferrari, Jacques Villeneuve avait retrouvé sa position de départ.

Cependant, le Québécois, englué dans une lutte contre David Coulthard, s'est fait irrémédiablement distancé par un Hill au sommet de son art. La dernière McLaren en course a toutefois été victime elle aussi d'un problème mécanique au 65e des 77 tours de l'épreuve, ce qui a libéré Villeneuve. À trois tours du but, son retard sur Hill culminait néanmoins à 35 secondes. "J'en étais au point où je pensais que je pouvais compter sur le fait de gagner la course", a confié le Champion du monde 1996 après la course, "mais à chaque fois que l'on pense comme ça, quelque chose survient".

Hill a vu juste car l'Arrows s'est subitement mise à ralentir dangereusement. Un problème de pompe hydraulique a bloqué le Britannique sur le troisième rapport avec un accélérateur intermittent. Après avoir gagné neuf secondes dans le 75e tour, puis 20 de plus dans le 76e passage, Villeneuve avait son ancien coéquipier dans le viseur à l'entame du dernier tour. Entre le troisième virage et le quatrième, le Québécois s'est déporté, l'a effacé sans transpirer et a ainsi réduit à néant les rêves de victoire de la modeste structure Arrows.

Podium : le vainqueur Jacques Villeneuve, le second Damon Hill

Podium : le vainqueur Jacques Villeneuve, le second Damon Hill

Par chance, Hill a tout de même sauvé les meubles avec la seconde position, offrant ainsi à l'équipe son premier podium depuis le GP d'Australie 1995. Johnny Herbert était l'étonnant troisième de cette course, à onze secondes de l'Arrows.

Même s'il a perdu la victoire, la deuxième place d'une Arrows, dans de telles conditions, n'a pas effacé la satisfaction et la joie de Damon Hill. Sur le podium, lui et Villeneuve savouraient leur résultat respectif : Villeneuve d'autant plus qu'avec la quatrième place de Schumacher, il revenait à trois points de l'Allemand au championnat.

"[La voiture] s'est arrêtée à peu près trois fois et j'étais franchement ébahi de pouvoir atteindre l'arrivée parce que je pensais qu'elle allait me laisser en plan", a confié Hill. "Mais elle s'est reprise à la dernière seconde, donc je dois dire que je suis vraiment ravi d'avoir terminé second."

C'était toutefois le neuvième et dernier podium de l'écurie Arrows en F1, en prenant en compte celui obtenu sous le nom Footwork, qui a dû mettre la clé sous la porte courant 2002.

Lire aussi:

Cliquez sur les flèches ci-dessus pour passer d'une photo à l'autre.

Damon Hill (Arrows A18) sur la grille
Damon Hill (Arrows A18) sur la grille
1/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Le tour de formation
Le tour de formation
2/28

Photo de: LAT Images

Le départ de la course
Le départ de la course
3/28

Photo de: LAT Images

Le départ de la course
Le départ de la course
4/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18) devance Eddie Irvine (Ferrari F310B)
Damon Hill (Arrows A18) devance Eddie Irvine (Ferrari F310B)
5/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18)
Damon Hill (Arrows A18)
6/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18)
Damon Hill (Arrows A18)
7/28

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher (Ferrari F310B)
Michael Schumacher (Ferrari F310B)
8/28

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher (Ferrari F310B)
Michael Schumacher (Ferrari F310B)
9/28

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher (Ferrari F310B) en tête
Michael Schumacher (Ferrari F310B) en tête
10/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Damon Hill (Arrows A18) dépasse Michael Schumacher (Ferrari F310B)
Damon Hill (Arrows A18) dépasse Michael Schumacher (Ferrari F310B)
11/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Michael Schumacher (Ferrari F310B)
Michael Schumacher (Ferrari F310B)
12/28

Photo de: LAT Images

Mika Häkkinen (McLaren MP4/12)
Mika Häkkinen (McLaren MP4/12)
13/28

Photo de: LAT Images

Michael Schumacher (Ferrari F310B) résiste aux Williams
Michael Schumacher (Ferrari F310B) résiste aux Williams
14/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Jacques Villeneuve (Williams FW19)
Jacques Villeneuve (Williams FW19)
15/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18)
Damon Hill (Arrows A18)
16/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18)
Damon Hill (Arrows A18)
17/28

Photo de: LAT Images

David Coulthard (McLaren MP4/12)
David Coulthard (McLaren MP4/12)
18/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18)
Damon Hill (Arrows A18)
19/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18)
Damon Hill (Arrows A18)
20/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Jacques Villeneuve (Williams FW19)
Jacques Villeneuve (Williams FW19)
21/28

Photo de: LAT Images

Johnny Herbert (Sauber C16)
Johnny Herbert (Sauber C16)
22/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill (Arrows A18) devant Jean Alesi (Benetton B197)
Damon Hill (Arrows A18) devant Jean Alesi (Benetton B197)
23/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Damon Hill (Arrows A18) sur la ligne d'arrivée
Damon Hill (Arrows A18) sur la ligne d'arrivée
24/28

Photo de: LAT Images

Damon Hill
Damon Hill
25/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Damon Hill et Jacques Villeneuve sur le podium
Damon Hill et Jacques Villeneuve sur le podium
26/28

Photo de: LAT Images

Jacques Villeneuve
Jacques Villeneuve
27/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

Damon Hill aux côtés de Tom Walkinshaw, propriétaire d'Arrows
Damon Hill aux côtés de Tom Walkinshaw, propriétaire d'Arrows
28/28

Photo de: Sutton Motorsport Images

partages
commentaires

Voir aussi :

Gasly et AlphaTauri en quête de réponses pendant la trêve
Article précédent

Gasly et AlphaTauri en quête de réponses pendant la trêve

Article suivant

Hamilton prendra sa retraite avant d'être "complètement épuisé"

Hamilton prendra sa retraite avant d'être "complètement épuisé"