Horner : "Rien de plus brutal" pour Verstappen

Forcément heureux de voir Daniel Ricciardo signer la deuxième pole position d'une Red Bull depuis le début de l'ère hybride, Christian Horner regrette l'absence en qualifications de Max Verstappen, sorti de la piste en EL3.

Sur un circuit de Monaco où ses concurrents se méfiaient énormément de la RB14, Red Bull a frappé fort en qualifications samedi après-midi. En tête de toutes les séances depuis le début du week-end, Daniel Ricciardo n'a laissé que les miettes à ses adversaires en occupant la première place également en Q1 et en Q2, avant d'assommer définitivement toute tentative de rébellion en Q3. Le chrono record de 1'10"810, signé par le pilote australien dès sa première tentative, n'a laissé aucune chance à ses rivaux.

Déjà auteur de la pole position en Principauté il y a deux ans – sa seule en carrière avant aujourd'hui –, Ricciardo a réalisé un travail aussi impressionnant qu'implacable, à la hauteur de ce qu'attendait son équipe.

"Daniel a répondu présent tout le week-end, il était le plus rapide lors de chaque séance, même en qualifications, et il a fait la pole", se réjouit Christian Horner au micro de Sky Sports. "Il a fait du travail exceptionnel. Nous sommes ravis de cette pole, mais nous aurions dû y avoir les deux voitures. C'est frustrant, avec une monoplace si rapide, de ne pas avoir les deux voitures en première ligne."

En effet, avec une monoplace aussi à l'aise sur le Rocher, difficile de ne pas éprouver ce sentiment de frustration puisque Max Verstappen n'a pas participé à ces qualifications. Parti à la faute en fin d'EL3, le Néerlendais a payé cher son erreur. Les mécaniciens de l'équipe autrichienne ont tout fait pour que sa monoplace soit prête à temps, mais rien ne s'est passé comme prévu. 

"La voiture était montée, le moteur démarré, et nous avons remarqué une fuite d'huile", révèle Horner. "Ils ont fait de leur mieux pour remplacer la boîte de vitesses. Les mécaniciens de Daniel aussi ont aidé pour y parvenir, mais ça n'était malheureusement pas possible."

Pour Verstappen, qui se voyait ce matin encore en capacité de se dresser comme le premier concurrent de son coéquipier, c'est la douche froide. Il s'élancera dernier sur la grille de départ, sur le tracé où les dépassements sont plus difficiles que jamais.

"Monaco est impitoyable quand on dépasse la limite", rappelle Horner après la faute de son pilote. "Personne ne sera plus frustré que lui après avoir vu ces qualifications où il aurait dû se battre pour la première ligne. Il n'y a rien de plus brutal que ce qu'il vient de vivre. Il est suffisamment intelligent pour en tirer des leçons."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Monaco
Sous-évènement Qualifications
Circuit Monte Carlo
Pilotes Daniel Ricciardo , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions
Tags christian horner