Horner défend les essais privés de Ferrari

Tandis que la FIA a ouvert une enquête au sujet des essais privés menés par Mercedes et Ferrari le mois dernier, Christian Horner a défendu la position de la Scuderia dans cette affaire

Tandis que la FIA a ouvert une enquête au sujet des essais privés menés par Mercedes et Ferrari le mois dernier, Christian Horner a défendu la position de la Scuderia dans cette affaire.

Le team principal de Red Bull Racing estime que les deux séances d'essais réalisées ne sont pas comparables et qu'il est "hors de propos" d'accuser l'équipe italienne.

La différence notable entre les deux équipes concerne l'utilisation d'une monoplace 2013 pour Mercedes, et d'une monoplace 2011 pour Ferrari, lors de roulages pour le compte de Pirelli.

"La position de Ferrari est différente, car même s'ils ont utilisé un pilote officiel [Pedro de la Rosa], ce n'était pas leur voiture 2013", insiste Horner dans les colonnes du magazine Autosprint. "Les deux situations [entre Mercedes et Ferrari] ne sont même pas comparables."

Le Britannique, qui précise que la priorité est que tout soit "analysé rapidement et de manière juste", reste convaincu que Mercedes a voulu garder secret sa séance d'essais effectuée après le Grand Prix d'Espagne à Barcelone.

"Vous avez ce genre d'approche quand vous ne voulez pas que quelqu'un sache quelque chose, sinon ils auraient pu l'annoncer publiquement, comme ils le font pour toutes leurs autres activités", accuse-t-il avant de pointer du doigt Pirelli : "Tout le monde en F1 est sujet aux règles : les équipes, les pilotes et les fournisseurs. Les règles s'appliquent aussi pour eux [Pirelli]."

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Pedro de la Rosa
Équipes Red Bull Racing , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités