Horner maintient ses critiques sur les célébrations de Mercedes

Le directeur de Red Bull en F1, Christian Horner, a réitéré ses critiques à l'égard des célébrations d'après-course de Mercedes lors du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Après l'accrochage entre Max Verstappen et Lewis Hamilton à Silverstone, Red Bull a fait part de sa colère concernant la manière dont le Britannique et son équipe Mercedes ont fêté la victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne. Le Néerlandais lui-même a qualifié ces célébrations d'"irrespectueuses" alors que le conseiller de l'écurie autrichienne Helmut Marko a lâché que la marque à l'étoile avait montre son "style" en faisant la fête alors que son pilote était à l'hôpital pour des examens de contrôle.

Dans une interview pour Motorsport.com plus tôt cette semaine, Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, a estimé que les critiques du clan Red Bull étaient allées trop loin et étaient devenus "trop personnelles". En réponse à ces propos, Christian Horner a publié ce vendredi un billet sur le site internet de Red Bull dans lequel il a clairement indiqué que son opinion n'avait pas changé et qu'il était "inimaginable" pour lui que l'écurie allemande n'ait pas informé son pilote de la situation de Verstappen avant de fêter la victoire.

"Je suis... toujours déçu par le niveau de célébration qui a suivi l'accident. L'équipe Mercedes était consciente de la gravité de l'accident, Max ayant été largement signalé comme ayant été hospitalisé et nécessitant des examens supplémentaires. Il est inimaginable de ne pas informer son pilote de la situation, et surtout de le protéger au cas où il ne ferait pas preuve de la retenue nécessaire en célébrant, en particulier lorsque c'est à la suite d'un incident pour lequel il a été pénalisé."

Lire aussi :

Horner n'a pas non plus accepté que les remarques faites après la collision, critiquant Hamilton pour son rôle dans l'accident, étaient trop agressives. "Je voudrais répondre à certaines déclarations que j'ai vues de la part de Toto, qui aurait dit que nos commentaires sur le fait que Hamilton ait causé l'accident étaient 'trop personnels'."

"Je voudrais que les choses soient claires. C'était un incident sur la piste entre deux des meilleurs pilotes du monde. Au moment où vous avez un pilote à l'hôpital et que l'étendue des blessures n'est pas encore claire, que votre voiture a été détruite et que les commissaires ont pénalisé le pilote considéré comme responsable, il est naturel que l'émotion entre en jeu, pour toutes les personnes impliquées, que vous vous sentiez lésé ou victorieux."

"Je pense également que l'histoire selon laquelle Max était 'trop agressif' à ce stade était injustifiée. Il suffit de voir que Max n'a aucun point de pénalité sur sa [Super] Licence et qu'il n'a été reconnu coupable d'aucune erreur de jugement sur la piste ces dernières années. Le Max Verstappen agressif de 17 ans, débutant en F1, auquel Hamilton fait référence n'est pas le Max Verstappen d'aujourd'hui, tout comme Hamilton n'est pas le même pilote qu'il était lorsqu'il est arrivé dans la discipline."

"Les deux pilotes sont bien sûr sans compromis dans leur style de pilotage, mais ils sont tous deux des pilotes très talentueux avec beaucoup d'expérience. La réalité est que Hamilton a rencontré son égal dans une voiture qui est maintenant compétitive, et je suis d'accord pour dire que les deux pilotes doivent se montrer respectueux, mais Hamilton a été l'agresseur dimanche."

Lire aussi :

Bien que les tensions restent élevées entre Red Bull et Mercedes, Horner a déclaré qu'il s'attendait à ce que l'incident n'affecte pas la compétition en piste lorsque la bataille reprendra au GP de Hongrie le week-end prochain. "La Hongrie sera un défi différent pour la voiture et l'équipe, et nous serons tous pleinement motivés pour conserver notre avance au championnat."

"Max ne s'attardera pas sur ce qui s'est passé à Silverstone et veut parler sur la piste. Il est déterminé à mettre cet incident derrière lui et à l'utiliser comme une motivation supplémentaire pour le reste de la saison, tout comme nous."

partages
commentaires
Leclerc : Ferrari aura du mal à répéter sa performance de Silverstone
Article précédent

Leclerc : Ferrari aura du mal à répéter sa performance de Silverstone

Article suivant

Aston Martin "prêt à tout" pour remporter le titre mondial

Aston Martin "prêt à tout" pour remporter le titre mondial
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021