Horner milite pour un réglement technique stable

Christian Horner n'a jamais été conquis par l'idée du RRA, l'Accord de Restriction des Ressources, qui est sensé imposer un plafond limite en termes de dépenses des équipes de Formule 1

Christian Horner n'a jamais été conquis par l'idée du RRA, l'Accord de Restriction des Ressources, qui est sensé imposer un plafond limite en termes de dépenses des équipes de Formule 1.

On sait que ce RRA, idée de la FOTA, n'a jamais vraiment été respecté, surtout depuis le retrait de certaines équipes de l'Association des Équipes de Formule 1 à l'issue de la saison 2011, parmi lesquelles Red Bull Racing.

Pour Horner, le RRA constitue une règle bien trop restrictive pour être appliquée et il faudrait rechercher d'autres solutions pour limiter les coûts, à commencer par la stabilité des règlements.

"Nous avons discuté d'un plafond budgétaire sur cinq ans. L'une des choses les plus difficiles dans le monde est de contrôler ce qu'une entreprise dépense. Une restriction des ressources est un accord fondamentalement vicié par les structures des différentes entreprises : Ferrari fonctionne d'une manière totalement différente de McLaren, Mercedes ou Red Bull", a expliqué Horner à Autosport.

"La meilleure façon de contrôler les coûts passe par des règles stables. Par exemple, le plus gros impact sur les coûts chez Sauber l'année prochaine sera le changement de règlement des moteurs. La seule manière judicieuse de limiter les coûts est d'avoir des règlements clairs et stables, aussi bien sportif que technique."

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Mercedes , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités