Horner : Monza a prouvé que le moteur Mercedes reste le meilleur

Le directeur de l'équipe Red Bull déclare que la démonstration de Mercedes au Grand Prix d'Italie ne laisse planer aucun doute sur le fait que le constructeur allemand a toujours le meilleur moteur en Formule 1.

Horner : Monza a prouvé que le moteur Mercedes reste le meilleur
Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Romain Grosjean, Haas F1 Team Team VF-17
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, avec une crevaison à l'avant
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 avec une crevaison
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08 mène au départ

Le duo de l'équipe officielle du constructeur, composé de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas, a écrasé l'opposition à Monza, terminant avec plus de 30 secondes d'avance sur la Ferrari de Sebastian Vettel. Et en plus des deux Flèches d'Argent, quatre autres voitures du top 10 étaient motorisées par Mercedes – avec deux doubles arrivées dans les points pour Force India et Williams.

Les espoirs de Red Bull de signer un podium ont été douchés par les pénalités pour changement de moteur Renault en début de semaine, mais Daniel Ricciardo a pu revenir du fond de grille pour finir quatrième. Horner estime cependant qu'il n'y avait rien que son équipe ait pu faire pour menacer Mercedes même si ses voitures avaient été mieux placées au départ.

"Je pense que Mercedes, sur ce circuit, était dans une catégorie à part", dit-il. "Tout débat sur la hiérarchie actuelle en termes de puissance est... C'était une démonstration Mercedes."

Pas d'explication

Le bon rythme de Red Bull à Monza a été une certaine surprise, notamment parce que Max Verstappen et Ricciardo ont été en mesure de signer les deuxième et troisième meilleurs chronos en qualifications. Horner a déclaré qu'il n'y avait pas d'explication à une telle compétitivité sur ce circuit de puissance où l'équipe avait souffert dans le passé.

"C'est intéressant car pour être honnête avec vous, les voitures ont été très performantes – et clairement sur le mouillé, qui nivelle toujours bien", dit-il. "Nous étions mieux que nous ne l'avions attendu, et la voiture s'est très bien comportée aussi en course. Les analyses montreront que c'était la deuxième plus rapide après la Mercedes, alors partir aussi loin derrière les Ferrari, comme nous l'avons fait, et n'être qu'à quatre secondes de Seb [Vettel] à l'arrivée a été une performance très encourageante."

"En écoutant les pilotes lors du débriefing, il était toujours évident que c'est en suivant d'autres concurrents en piste que nous perdons du temps au tour. Mais je pense que le châssis a très bien fonctionné sur ce circuit particulier."

Un bon compromis

Red Bull a entamé l'année avec un concept de basse traînée aérodynamique, mais, celui-ci ne donnant pas les résultats attendus, l'équipe s'est mise à ajouter plus d'appui.

"Je pense que comme nous développions davantage la voiture, elle a changé de façon assez significative, et je pense que nous sommes parvenus à trouver un bon compromis [à Monza]", ajoute Horner. "Nous avons réussi à trouver un bon compromis pour les freins, particulièrement avec Daniel ce week-end. Son dépassement sur Kimi [Räikkönen], par exemple, est parti de très très loin."

"Je pense que nous avons trouvé un bon équilibre ici, et clairement, notre stratégie nous a permis de rouler assez léger sur les pneus et d'avoir la résistance ainsi que la distance pour la faire fonctionner." 

partages
commentaires
Honda craint de ne pas pouvoir convaincre McLaren pour 2018

Article précédent

Honda craint de ne pas pouvoir convaincre McLaren pour 2018

Article suivant

Brawn va discuter des pénalités sur la grille avec la FIA

Brawn va discuter des pénalités sur la grille avec la FIA
Charger les commentaires
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021