Horner questionne l'appel de Ferrari pour la pénalité de Vettel

partages
commentaires
Horner questionne l'appel de Ferrari pour la pénalité de Vettel
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
11 nov. 2016 à 10:30

Christian Horner, le directeur de Red Bull Racing, a questionné le choix de Ferrari d'interjeter appel de la décision prise par les commissaires de sanctionner Sebastian Vettel à l'issue du Grand Prix du Mexique.

Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H salue la foule à la fin de la course
Le troisième, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Charlie Whiting, délégué de la FIA serre la main de Sebastian Vettel, Ferrari in the FIA Press Conference
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing

Après avoir effectué une "manœuvre dangereuse" sur Daniel Ricciardo, qui tentait de le dépasser, en changeant de trajectoire au freinage, Sebastian Vettel avait écopé d'une pénalité de 10 secondes, ce qui l'avait finalement classé cinquième après avoir franchi la ligne d'arrivée en quatrième place et avoir profité d'une pénalité infligée à Max Verstappen pour monter sur la troisième marche du podium.

Alors que Ferrari avait rapidement rendu le trophée à l'Australien à Mexico, l'écurie italienne a décidé de faire appel de la décision ce jeudi, à la veille des premiers tours de roue du GP du Brésil, soit plus de 10 jours après la décision rendue. Ainsi, de "nouveaux éléments" justifieraient ce recours.

Une situation qui n'est pas vraiment du goût de Christian Horner : "Où placez-vous la limite ?", se demande le technicien britannique pour Motorsport.com. "Cela signifie que vous pourriez théoriquement remettre en cause une quantité énorme d'autres situations sur les 18 autres courses de la saison."

"Pour cette situation, le livre devrait être refermé, les résultats ont été publiés et sont officiels, il y avait un droit à protester et à faire appel. Il n'a pas été saisi, donc ça devrait vraiment être la fin de l'histoire."

De nouvelles preuves

Concernant la suite de la procédure, Horner déclare : "J'imagine que Ferrari doit estimer qu'il y a de nouvelles preuves dignes d'intérêt. Je pense que la procédure est qu'il faut retourner devant les commissaires qui étaient au Grand Prix, et ensuite ils devront unanimement décider si cela justifie de se pencher dessus, et puis ça serait traité par les commissaires de ce Grand Prix."

"Il y a très peu à commenter pour moi jusqu'à ce que nous comprenions ce que leurs nouvelles preuves sont, et quelle est la réponse des commissaires de la FIA."

La Scuderia Ferrari a pour le moment refusé de présenter publiquement les "nouveaux éléments" dont elle disposerait pour rouvrir le dossier.

Avec Adam Cooper

Article suivant
Magnussen - "C'était ma décision" de quitter Renault

Article précédent

Magnussen - "C'était ma décision" de quitter Renault

Article suivant

Martini change la livrée de la Williams pour honorer Massa

Martini change la livrée de la Williams pour honorer Massa
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités