Horner déçu par Renault : "C'est la deuxième course de suite"

Après un problème électrique qui a entraîné son premier abandon de la saison dimanche dernier à Bahreïn, Daniel Ricciardo a de nouveau été trahi par son unité de puissance six jours plus tard.

Ce matin, au beau milieu de la troisième séance d'essais libres du Grand Prix de Chine, le moteur Renault de Daniel Ricciardo est parti en fumée, le privant non seulement d'un précieux roulage, mais le plaçant un peu plus en difficulté au regard de pénalités moteur inévitables plus tard dans la saison.

Cette défaillance du bloc conçu à Viry-Châtillon intervient au lendemain de l'annonce de Cyril Abiteboul selon laquelle Renault autoriserait ce week-end ses équipes à extraire davantage de performance de l'unité de puissance. L'incident survient surtout dans un contexte où Red Bull a une nouvelle fois haussé le ton à l'encontre de son motoriste, réclamant après Bahreïn un moteur fiable et performant.

"C'est la deuxième course de suite", déplore Christian Horner au micro de Sky Sports. "Nous avions le problème de batteries lors du dernier Grand Prix, nous avons ce problème ici avant même les qualifications, et nous sommes à la troisième course. Parler de déception est un euphémisme."

Red Bull va devoir désormais remplacer l'unité de puissance de Daniel Ricciardo avant le début des qualifications, sans que l'on sache encore si une pénalité sera appliquée dès ce week-end. C'est une possibilité puisque le pilote australien utilisait déjà ce week-end son deuxième pack de batteries, sachant que cet élément est justement limité à deux cette saison.

"Je pense aux gars de ce côté du garage. Mais ils vont rebondir, nous serons prêts pour les qualifications", assure Horner. "Je crois que nous suspectons une défaillance du turbo. C'est ce que dit l'analyse pour le moment. Seul le temps nous dira si le moteur à combustion interne a été touché, mais ça semble être du côté du turbo pour le moment."

Alors que les ennuis de fiabilité de l'unité de puissance Renault touchent essentiellement Ricciardo et Red Bull en l'espace d'une semaine, Christian Horner n'est par ailleurs pas convaincu par l'idée selon laquelle l'intégration du moteur dans la RB14 pourrait être mise en cause.

"La défaillance que nous avons rencontrée le week-end dernier avait déjà été vue sur d'autres voitures lors des tests hivernaux", plaide-t-il. "La défaillance d'aujourd'hui, attendons les analyses, la compréhension totale, et il y aura beaucoup d'informations, j'en suis sûr."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Sous-évènement Essais Libres 3
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions
Tags christian horner, moteur, renault