Horner ne ferme pas la porte à un retour de Gasly

Malgré la frustration affichée par Pierre Gasly après la reconduction de Sergio Pérez chez Red Bull en 2022, Christian Horner assure que la porte d'un retour n'est pas définitivement fermée.

Horner ne ferme pas la porte à un retour de Gasly

Pierre Gasly est parmi les pilotes les plus en vue en Formule 1. Le Français a crevé l'écran l'année dernière en remportant, un an après une rétrogradation cuisante de Red Bull vers Toro Rosso (futur AlphaTauri), le Grand Prix d'Italie. Mais plus encore que ce coup d'éclat permis par une grande réussite ce jour de septembre 2020, c'est la régularité de ses performances aussi bien en qualifications qu'en course depuis deux ans dans une écurie aux moyens modestes qui est saluée.

Toutefois, comme souvent au sein de la filière Red Bull, l'échec de sa demi-campagne dans un baquet du vaisseau amiral de la flotte gonflée à la taurine semble teinter de négatif sa légitime candidature à un retour du côté de Milton Keynes. Si bien qu'après un autre échec, celui d'Alex Albon l'an passé, la firme autrichienne a pour la première fois depuis une douzaine d'années fait appel à un pilote extérieur à sa filière, en la personne de Sergio Pérez, pour faire équipe avec Max Verstappen.

Il y a quelques semaines, sans surprise malgré des résultats pas tout à fait à la hauteur des attentes, le Mexicain a été reconduit pour 2022 chez Red Bull Racing. Un choix qui a frustré Gasly qui estime ne pas être "récompensé" pour ses bonnes performances chez AlphaTauri.

Lire aussi :

De là à dire qu'un retour est désormais impossible ? Pas selon Christian Horner : "Je n'exclurai jamais rien. Il pilote à un très bon niveau. Il est encore très jeune, il fait du bon travail. Pour 2023, nous avons plusieurs options disponibles, donc quand vous êtes dans la situation dans laquelle nous nous trouvons, c'est exactement ce que nous voulons."

"Pierre Gasly a fait un travail phénoménal avec AlphaTauri ces deux dernières saisons, et leurs aspirations continuent de croître, donc c'est une bonne chose qu'il conserve le volant de leader là-bas. Il reste un pilote Red Bull Racing prêté à AlphaTauri."

La question du fonctionnement de la filière finira d'autant plus par se poser que les deux écuries du géant de la boisson énergisante ne suffisent désormais manifestement plus à placer tous les pilotes que Red Bull souhaite voir évoluer en Formule 1, comme le démontre l'arrivée d'Alex Albon chez Williams l'année prochaine alors que Yuki Tsunoda conserve son baquet chez AlphaTauri en dépit d'un exercice 2021 pour le moment décevant.

"Nous avons ce groupe de jeunes talents qui arrivent", a déclaré Horner sur le sujet. "Nous avons Liam Lawson et Jüri Vips en F2, nous avons Dennis Hauger en tête en F3 et un jeune Américain très prometteur, Jak Crawford. Il y a donc de la force et de la profondeur dans le programme junior."

partages
commentaires
Alpine espère retrouver la forme au GP de Russie

Article précédent

Alpine espère retrouver la forme au GP de Russie

Article suivant

Valtteri Bottas débarque à la Race of Champions

Valtteri Bottas débarque à la Race of Champions
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021