Horner - Verstappen est "heureux" du dénouement des polémiques de Spa

Christian Horner, le directeur de l’écurie Red Bull, a déclaré que Max Verstappen était heureux du résultat de la discussion de vendredi matin avec Charlie Whiting au sujet de ses manœuvres de défense.

Horner - Verstappen est "heureux" du dénouement des polémiques de Spa
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Les mécaniciens Red Bull Racing travaillent sur la Red Bull Racing RB12 de Max Verstappen,
Max Verstappen, Red Bull Racing
Max Verstappen,, Red Bull Racing
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12

Le Néerlandais a notamment regardé, avec Whiting, des extraits télévisés de sa lutte avec Kimi Räikkönen mais est resté silencieux sur ce qui s’était dit lors de cette rencontre informelle même si, pour sa part, le directeur de course de la FIA a indiqué qu’un avertissement aurait pu être adressé à Verstappen à Spa.

"Je pense qu’il est heureux comme il est, de ce qu’il a vu", a déclaré Horner pour Motorsport.com. "Il a seulement 18 ans, il est dans sa troisième année de monoplace, et il apprend en permanence. Il n’a pas écopé d’une seule pénalité pour le moment. Nous nous préoccupons seulement de faits, pas de ‘si’ ou de ‘mais’."

Le technicien britannique explique ainsi que Verstappen a été gagné par la frustration en raison du temps qu’a mis Räikkönen à rendre sa position après être passé hors piste, contraint en cela par la manœuvre du Néerlandais au freinage des Combes.

"Ce que je n’ai pas apprécié est qu’il s’est passé des choses dans le tour précédent aussi, où il s’attendait à ce que la place soit rendue plus tôt et, évidemment, tout cela a contribué à la défense rugueuse."

Interrogé par Motorsport.com plus tôt cette semaine, Horner avait déclaré : "Écoutez, je pense que c'était ferme. C'était à la limite. Il s'en est tiré et ça convenait aux commissaires."

"S'il y avait eu un problème, ou que cela contrevenait aux règles, [le commissaire-pilote en Belgique] Danny Sullivan est un gars très expérimenté et il les aurait appelés, ou Charlie Whiting aurait rapporté cela aux commissaires. Il n'y a pas eu d'action des commissaires. Je pense que quand il [Verstappen] repensera à cela, c'était à la limite et évidemment il s'en est tiré. Mais je suis sûr qu'il va y regarder pour les courses futures."

Il est à noter que Verstappen a expliqué après la course que son agressivité et sa volonté de ne pas laisser passer le pilote Ferrari étaient aussi liées au départ de la course où les deux SF16-H et la RB12 n°33 se sont accrochées et qu’il n’allait en conséquence pas faciliter la tâche de ses rivaux.

Limiter les dégâts à Monza

De retour sur le plan sportif, Christian Horner admet que le week-end de Monza sera à ranger dans la catégorie toute relative du sauvetage de meubles sur un tracé ne favorisant pas les qualités de la Red Bull.

"Nous nous attendions en arrivant ici à ce que, de toutes les pistes au calendrier, il s’agisse probablement de notre plus gros défi. En fait, ça a été un vendredi respectable, nous avons récolté des données sur les trois composés […] Je dirais que nous sommes pratiquement où nous pensions être pour le moment."

"La probabilité est que Mercedes et Ferrari soient devant, donc nous allons évidemment devoir essayer de limiter les dégâts. C’est ce dont il sera question ce week-end avant quelques circuits qui, espérons, nous conviendront mieux."

Propos recueillis par Adam Cooper

partages
commentaires
EL3 - Hamilton et Mercedes impressionnent en tendres et supertendres
Article précédent

EL3 - Hamilton et Mercedes impressionnent en tendres et supertendres

Article suivant

Williams a "vraiment eu de la chance" d'avoir Massa

Williams a "vraiment eu de la chance" d'avoir Massa
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021