Horner persiste et signe : Vettel chez Red Bull, c'est non

Malgré l'appui de Dietrich Mateschitz, Sebastian Vettel ne verra pas les portes de l'écurie Red Bull Racing s'ouvrir à lui pour la saison 2021 de Formule 1.

Horner persiste et signe : Vettel chez Red Bull, c'est non

Sebastian Vettel est actellement sans volant pour l'an prochain, la Scuderia Ferrari ayant décidé de le remplacer par Carlos Sainz, et ses pistes pour rester sur la grille se raréfient. Parmi les top teams, seul Red Bull, l'écurie avec laquelle il a remporté ses quatre titres mondiaux, semblait être une option réaliste. Bien que le directeur d'équipe Christian Horner ait d'emblée fait part de son scepticisme, Dietrich Mateschitz – copropriétaire de la marque au taureau – a apporté son soutien à son ancien poulain.

Lire aussi :

Cela ne suffira manifestement pas : Horner est catégorique sur le fait que Red Bull va renouveler sa confiance à Alexander Albon aux côtés de Max Verstappen. "Évidemment, le sujet a été abordé", déclare Horner pour Sky Sports F1. "Nous sommes engagés vis-à-vis de nos pilotes actuels. Nous pensons avoir un excellent duo en Max et Alex, et nous pensons que ce duo a un grand potentiel pour l'avenir. Malheureusement, nous n'allons pas pouvoir faire de la place."

Lorsqu'il lui est demandé si c'est un non avec certitude, Horner répond : "C'est un non, aucun doute là-dessus. Sebastian en est conscient." Conseiller de Red Bull en sport automobile, Helmut Marko le confirme auprès de la chaîne autrichienne ORF : "Il n'y a aucune chance que nous lui donnions un baquet en 2021, et j'en ai déjà informé Sebastian."

Horner poursuit : "Il est inhabituel pour un quadruple Champion du monde d'être sans volant à ce moment de l'année. J'imagine qu'il a deux possibilités : soit Racing Point, soit une année sabbatique pour réévaluer ses options dans un an." Il semble donc que la seule issue de secours, pour Vettel, soit Racing Point. Or, là aussi, c'est compliqué : Sergio Pérez est déjà sous contrat jusqu'à fin 2022, tandis que Lance Stroll est le fils du copropriétaire de l'écurie, Lawrence Stroll.

"Je doute que Lance se fasse virer !" sourit Horner. "Bien sûr, on ne sait jamais ce qu'il y a dans les contrats des pilotes avec les équipes, seul le Contract Recognition Board [bureau de reconnaissance des contrats de la FIA, ndlr] a tous les éléments. Je suis sûr qu'il y a des clauses. Mais ce ne sont vraiment pas nos oignons."

partages
commentaires
EL1 - Pérez entame en tête le tout premier GP de Styrie
Article précédent

EL1 - Pérez entame en tête le tout premier GP de Styrie

Article suivant

Norris pénalisé sur la grille de départ

Norris pénalisé sur la grille de départ
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021