Hülkenberg attend un signe de Red Bull : "C'est très calme"

Nico Hülkenberg accepte son sort : celui d'attendre la décision de Red Bull pour savoir s'il aura une opportunité de revenir en F1 la saison prochaine.

Hülkenberg attend un signe de Red Bull : "C'est très calme"

Présumé en compétition avec Sergio Pérez pour décrocher un baquet chez Red Bull Racing l'an prochain, dans le cas où Alexander Albon ne serait pas conservé à Milton Keynes, Nico Hülkenberg a fait savoir que tout était devenu "très calme" concernant les discussions pour son avenir. L'Allemand explique être en contact avec plusieurs écuries pour 2021 mais sans que rien n'avance concrètement jusqu'à présent, tandis que les places se raréfient au sein d'un plateau déjà bien garni.

"J'espère bien sûr faire un bon retour à l'avenir, mais il n'y a rien d'autre à dire", a-t-il confié au micro de la chaîne Servus TV. "C'est très, très calme en ce moment. La presse s'est un peu calmée, et je pense qu'il faudra un certain temps avant d'avoir vraiment une clarté définitive. […] Les dominos sont déjà tombés pour plusieurs équipes. Les cartes sont jouées. J'ai eu mes deux chances [de rouler en Grand Prix] et je les ai utilisées du mieux que je pouvais. Je ne suis pas impliqué activement dans l'immédiat, mais évidemment je suis en contact avec les gens qui comptent. Mais pas toutes les semaines, pas tous les jours."

Lire aussi :

Privé de volant en 2021 quand Renault lui a préféré Esteban Ocon, Nico Hülkenberg a toutefois pu faire son retour à la compétition dès cet été, appelé par Racing Point pour remplacer au pied levé Sergio Pérez, testé positif au COVID-19 à Silverstone. Il a ensuite remplacé Lance Stroll au Nürburgring pour les mêmes raisons.

Concernant le timing qui s'offre à lui pour son avenir, Hülkenberg a bien conscience de ne pas être en position de force et d'être contraint d'attendre une décision. "Je laisse venir", admet-il. "Je suis plutôt détendu. Ça ne dépend pas de moi. C'est pourquoi je suis en position d'attente. Naturellement, j'espère qu'il y aura un retour et une opportunité, ce pour quoi je serais très motivé. Mais nous devons faire preuve d'un peu de patience jusqu'à ce que la décision soit prise."

Parmi les baquets encore disponibles pour l'an prochain, Red Bull apparaît comme la seule chance réelle, directement liée aux performances d'Alex Albon lors des trois derniers Grands Prix. Haas dispose encore de deux places officiellement, mais celles-ci semblent dévolues à Nikita Mazepin et Mick Schumacher.

Contraint d'attendre pour savoir quel sera son sort, Hülkenberg se tient prêt, conscient également qu'il peut être appelé à tout moment, après en avoir fait l'expérience ces dernières semaines. "Si ça arrive, c'est de toute manière complètement imprévisible", souligne-t-il. "Les deux dernières fois que c'est arrivé, c'était super impromptu. Je ne peux pas m'attendre à ce que quelque chose survienne chaque week-end. Mais ça peut arriver. Nous savons tous à quel point la situation est imprévisible en ce moment. Alors je dois juste me maintenir prêt et en forme. Et c'est ce que je fais."

Avec Christian Nimmervoll

partages
commentaires
Le Grand Prix d'Australie compte accueillir des spectateurs
Article précédent

Le Grand Prix d'Australie compte accueillir des spectateurs

Article suivant

Norris a pris le "pire départ" de l'Histoire

Norris a pris le "pire départ" de l'Histoire
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021