Hülkenberg a fait "un boulot fantastique" pour Racing Point

Capable de rapporter quatre points à Racing Point sur le Nürburgring alors qu'il remplaçait Lance Stroll sans aucune préparation, Nico Hülkenberg a vu son travail salué par le directeur technique de l'écurie.

Hülkenberg a fait "un boulot fantastique" pour Racing Point

De nouveau amené à jouer les remplaçants de luxe le week-end dernier, Nico Hülkenberg a impressionné l'équipe Racing Point lors du Grand Prix de l'Eifel. Le pilote allemand, qui avait déjà remplacé Sergio Pérez à Silverstone début août, a pris au pied levé la place d'un Lance Stroll malade sur le Nürburgring. Privé du moindre tour de préparation en essais libres en raison de son appel tardif, il a entamé son week-end par une séance de qualifications bouclée au dernier rang mais à seulement deux dixièmes de Nicholas Latifi et Kimi Räikkönen. Très solide en course, il est allé chercher une belle huitième place et inscrire quatre points précieux pour l'écurie, qui a salué son "remarquable" travail.

Lire aussi :

"Nico a fait un boulot fantastique à partir du moment où il est arrivé, c'est-à-dire samedi après-midi", souligne Andrew Green, directeur technique de Racing Point. "Je pense qu'il mérite une énorme reconnaissance pour ce qu'il a fait. Avec le temps qu'il avait et les changements apportés à la voiture depuis la dernière fois qu'il l'a pilotée, je pense qu'il a fait un travail remarquable. Nous savions qu'il le ferait. C'est pour ça qu'il n'est jamais loin du téléphone pour ce genre de situation. Nous le connaissons bien, nous savons ce qu'il aime et ce qu'il n'aime pas. Nous avons instantanément réglé la voiture en sachant qu'elle lui plairait. Mais il faut du temps dans la voiture, du temps sur la piste, et il en a manqué."

En débutant son week-end par les qualifications, Hülkenberg savait qu'il devait adopter une approche prudente. Il a ainsi enchaîné une dizaine de tours avec comme priorité le fait d'enregistrer un chrono décent lui assurant sa place sur la grille. Contraint à une familiarisation expresse avec une RP20 ayant beaucoup évolué depuis l'été, il n'a pas pris de risques inutiles.

"Aurait-il pu passer en Q2 avec plus de roulage ? Oui, certainement", estime Green. "Avec encore plus de roulage il aurait même pu passer en Q3. Mais il a toujours été tourné vers le dimanche. Il savait qu'il devait juste s'assurer d'être dans les 107% le samedi après-midi afin d'avoir l'opportunité de courir le dimanche. Il était inutile de tout gâcher dans son premier tour chrono le samedi, ça l'aurait éliminé pour le dimanche. S'il avait fait les EL2 le samedi matin, il se serait retrouvé avec Checo [Pérez]. Mais c'était trop demander je crois, alors que tout le monde attaquait fort le samedi, de progresser à ce point au chrono. Avec deux tours de plus, il serait sorti de la Q1. Avec quatre tours de plus il aurait pu aller en Q3. Mais je crois qu'il faut lui accorder un crédit énorme pour avoir fait ce chrono avec le nombre de tours dont il disposait."

partages
commentaires
Alonso a constaté les progrès du moteur Renault
Article précédent

Alonso a constaté les progrès du moteur Renault

Article suivant

Yuki Tsunoda bientôt en piste avec AlphaTauri

Yuki Tsunoda bientôt en piste avec AlphaTauri
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021