Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications

Le pilote allemand a de nouveau permis au constructeur français de placer une monoplace en Q3, tandis que son coéquipier Jolyon Palmer a vécu un samedi très compliqué.

Hülkenberg confirme la solidité de Renault en qualifications
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, derrière Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17

Deux semaines après avoir ouvert en course son compteur et celui de son équipe cette saison, Nico Hülkenberg a de nouveau prouvé que Renault pouvait compter sur lui pour tirer le meilleur de la R.S.17 en qualifications. Huitième sur la grille de départ à Sotchi, l'Allemand pouvait difficilement viser plus haut. Exploiter le potentiel de la monoplace d'Enstone en qualifications a jusqu'à présent été plus facile pour lui que la concrétisation en course.

Satisfait de sa séance de qualifications, en dépit d'un écart qui se chiffre à deux secondes pleines par rapport au temps de la pole position, Hülkenberg émet davantage de réserve quant au rythme de course. Le Losange travaille dans ce domaine et a apporté en Russie des évolutions pour y remédier, mais la situation n'évoluera pas du jour au lendemain.  

"Je pense que c’était le mieux que nous pouvions faire avec notre package actuel", estime Hülkenberg ce samedi soir. "De ce point de vue, l’après-midi était donc satisfaisant. La course sera le vrai défi. Jusqu’ici, notre rythme a été plus difficile en course cette saison. Avec nos dernières améliorations, demain nous permettra de juger où en est la voiture. Nous allons attaquer comme toujours en espérant rapporter de bons points."

Des points sur lesquels compte Alan Permane, directeur sportif de Renault F1 : "C’est bon d’avoir à nouveau une voiture dans le top dix. Nico s’est imposé comme un pilote régulier en Q3. C’est excellent et nous sommes convaincus que la voiture en a encore davantage en réserve avec nos prochaines améliorations. La course de Nico semble être ouverte vu sa position de départ."

Palmer redonne du travail à ses mécanos

Ces espoirs qui reposent mécaniquement sur Hülkenberg, car le samedi de son coéquipier Jolyon Palmer a été beaucoup plus noir. Le Britannique a d'abord été privé du temps de piste de la matinée, en raison d'une fuite d'huile qui a entraîné un changement de son unité de puissance. Puis, en Q1, son attaque pour tenter de quitter la zone des éliminés l'a conduit dans le mur, le condamnant à la 16e place sur la grille.

"Je dois adresser un grand merci à tous les membres de mon équipe et tous ceux qui ont travaillé si dur dans le garage ce week-end", souligne Palmer. "Ils ont vraiment été incroyables et il y a encore un peu de travail qui les attend. J’attaquais fort et j’ai trop emprunté le vibreur, ce qui m’a envoyé vers le mur de pneus. J’étais légèrement en difficulté après avoir manqué les EL3, mais tout peut arriver en course donc j’espère de meilleurs lendemains."

partages
commentaires
Ocon décroche sa première accession en Q3

Article précédent

Ocon décroche sa première accession en Q3

Article suivant

Qualifications : le point sur les duels entre équipiers

Qualifications : le point sur les duels entre équipiers
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021