Hülkenberg "en discussion" pour un retour à plein temps en F1

Nico Hülkenberg, pilote de réserve de Racing Point, affirme se trouver en pourparlers avec d'autres équipes au sujet d'un éventuel retour à plein temps pour la saison 2021 de Formule 1.

Hülkenberg "en discussion" pour un retour à plein temps en F1

L'Allemand a été appelé pour remplacer Sergio Pérez lors du GP de Grande-Bretagne, le week-end dernier, mais n'a pas été en mesure de prouver son niveau de jeu en course. Il n'a en effet pas pu prendre le départ du Grand Prix, dimanche dernier, en raison d'un problème d'embrayage qui a empêché l'équipe de faire démarrer son moteur.

Ce week-end, Nico Hülkenberg reste en stand-by pour Racing Point, qui attend un test négatif de Sergio Pérez maintenant que la période de quarantaine imposée est achevée pour le Mexicain. Celui-ci avait rendu un test positif lui interdisant l'accès au paddock avant l'épreuve précédente, ce qui avait déclenché le retour au pied levé de Hülkenberg.  

Hülkenberg, qui se préparait à un test GT avant d'être appelé par Racing Point, affirme qu'il n'y a pas eu de nouveaux développements fermes sur son avenir. Néanmoins, l'Allemand a cette fois laissé entendre qu'il pourrait y avoir d'autres nouvelles dans les deux prochaines semaines.

Lire aussi :

"J'ai été en contact avec pas mal de personnes de l'industrie de la F1 et [notamment] des directeurs d'écuries, parce qu'évidemment nous nous connaissons tous", commente-t-il. "Certains n'ont été que des entretiens informels, d'autres plus portés sur le sujet de l'avenir. C'est donc tout à fait vrai qu'il y a eu des discussions et des entretiens. Mais il n'y a encore rien de concret à dire. Je suppose que c'est encore une question de semaines avant que les choses ne deviennent un peu plus concrètes et fermes."

Hülkenberg avait déjà fait savoir au terme de son contrat avec Renault en fin de saison dernière qu'il ne chercherait pas à demeurer titulaire en F1 à tout prix et qu'une place de réserviste ou testeur/développeur ne correspondait pas non plus nécessairement à ses attentes. Mais la nouvelle réalité d'un paddock F1 pouvant avoir de plus en plus besoin de réservistes capables d'afficher immédiatement un niveau apportant certaines garanties pourrait toutefois aussi permettre de disputer des Grands Prix s'il n'était pas possible de signer pour une saison en tant que titulaire. D'autres possibilités existent aussi pour Hülkenberg en dehors de la F1, mais "pour être honnête, ce n'est pas encore si clair dans mon esprit non plus", admet-il. "Je pense que je vais faire les choses pas à pas et voir comment les choses vont se dérouler et quelle direction elles prendront dans quelques semaines".

L'Allemand, qui a reconnu qu'il avait puisé dans ses limites physiques le week-end dernier, concède qu'une deuxième sortie de course, ce week-end, ne pouvait lui faire aucun mal. "Bien sûr, si vous avez un bon résultat, c'est toujours une bonne publicité. Mais je pense que les gens et surtout les chefs d'équipes ne regardent pas seulement une épreuve, surtout dans ces circonstances. Alors bien sûr, ce serait bien et j'aimerais faire une très, très belle course et si je suis dans la voiture, je veux juste être un bon remplaçant pour aider l'équipe autant que je peux, et contribuer. Quant au reste, je pense que c'est un autre sujet et que ça s'arrangera plus tard."

Lire aussi :

Hülkenberg aimerait prendre un départ

À la question de savoir s'il serait frustrant d'être sur la touche ce week-end, Hülkenberg admet : "Oui, bien sûr, ce serait un peu décevant après être retourné dans la voiture et avoir goûté à tout ça, mais il est évident que je viens en remplacement temporaire de Checo sans savoir si c'est pour une course, deux courses ou quoi. Donc évidemment, il est le pilote principal et dès qu'il sera prêt à courir à nouveau, il reviendra."

Bien qu'il n'ait pas pu prendre le départ du Grand Prix le week-end dernier, Hülkenberg s'est réjoui de son retour dans le paddock. Le patron de Mercedes, Toto Wolff, a par exemple reconnu qu'il avait représenté un bon choix pour Racing Point. "C'est vraiment bien d'entendre ces réactions et les opinions des gens à ce sujet", sourit Hülkenberg. "C'est clairement bien reçu et il est agréable de le lire et l'entendre. En fin de compte, il y a d'autres choses qu'ils examinent à ce moment-là, mais évidemment j'ai fait ce que j'ai pu dans les circonstances données. Je pense que ça s'est bien passé. Bien sûr, ça aurait pu être mieux ici et là, ce qui est plutôt normal, mais dans l'ensemble je pense que ça s'est bien passé."

Hülkenberg a reconnu qu'il n'était pas facile d'intervenir à la dernière minute, en dépit du fait de n'être parti que peu de temps et n'avoir manqué que très peu de roulage par rapport à ses rivaux en piste.

"C'est juste que chaque voiture est différente ; la position assise, le type de bruit… Chaque voiture a une sensation différente. Et le fait d'arriver sans aucune préparation, de se faire jeter dedans… Je suis arrivé en courant dans le paddock 10 minutes avant les premiers Essais Libres, me suis changé, ai fait tour de sortie puis le programme habituel du vendredi. J'ai donc appris à connaître la voiture et, bien sûr, à utiliser plus ou moins de carburant, différents modes de fonctionnement du moteur. Il s'agissait donc simplement de s'adapter et d'apprendre le plus vite possible."

 

partages
commentaires
Mercedes va rendre hommage à Stirling Moss à Silverstone

Article précédent

Mercedes va rendre hommage à Stirling Moss à Silverstone

Article suivant

Pirelli explique le problème qui a causé l'accident de Kvyat

Pirelli explique le problème qui a causé l'accident de Kvyat
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021