Hülkenberg "frustré" par l'écart avec les écuries du top 3

partages
commentaires
Hülkenberg
Par : Fabien Gaillard
17 août 2018 à 12:33

Nico Hülkenberg a admis être "un petit peu frustré" par la différence de performance entre Renault et le top 3 constitué de Mercedes, Ferrari et Red Bull.

L'Allemand figure, à la trêve, en septième position du classement pilotes, tenant provisoirement entre ses mains le titre non officiel de "meilleur des autres", à savoir le meilleur des pilotes qui n'appartiennent pas aux écuries du top 3 chez les constructeurs.

Cependant, tout comme l'écart qui le sépare du sixième, Max Verstappen, est supérieur à son total de points (105 points pour le Néerlandais contre 52 pour l'Allemand), l'écart sur la piste entre Mercedes, Ferrari, Red Bull et le reste du peloton est souvent abyssal. Et cela n'est pas sans frustrer quelque peu le numéro 27.

Lire aussi :

"C'est un petit peu frustrant et avec un peu de chance ça va changer dans les prochaines années, un peu à partir de l'année prochaine. C'est évidemment un peu décevant quand vous sentez que vous avez fait un super tour en qualifications ou une grande course, [et que] tout ce que vous avez est une sixième, septième ou cinquième place. [...] Ce n'est pas super, mais évidemment ces gars sont également là pour une raison, ils font un meilleur travail que les autres équipes, donc il faut travailler plus dur pour essayer de revenir."

Quand il lui est demandé si la deuxième partie de saison pouvait être meilleure que la première, après laquelle Renault est en quatrième place chez les constructeurs avec 82 points, il répond : "Évidemment, ça pourrait être mieux mais je pense que la première [moitié] a été correcte, donc il faut essayer de conserver cette dynamique et cette tendance à la progression, d'obtenir des résultats, essayer d'être en permanence la quatrième meilleure équipe et, vous savez, pour cette année il semble que ce soit le mieux que l'on puisse faire, donc nous voulons bien sûr essayer de réussir."

Pour Hülkenberg, le problème du Losange est global : "Nous manquons juste de vitesse. Tout est dans les détails, probablement dans le moindre aspect de la voiture : l'unité de puissance, l'aérodynamique, vous savez, des trucs mécaniques. Tous les top teams sont juste un peu meilleurs dans tous ces domaines et tout cela mis bout à bout crée un grand écart."

Enfin, quand la question lui est posée de savoir s'il aimerait terminer la saison avec au moins 100 points au compteur, ce qui serait une première pour lui (son meilleur total jusqu'ici a été de 96 points en 2014), il conclut : "Je pense, oui, évidemment c'est possible en théorie. Je pense que c'est quelque chose que j'aimerais réussir et, vous savez, avoir plus de 100 points. Je pense que ça serait une année très correcte pour essayer d'aller au-delà."

Avec Edd Straw et Erwin Jaeggi 

Prochain article Formule 1
Bilan mi-saison - Mercedes, en tête malgré tout

Article précédent

Bilan mi-saison - Mercedes, en tête malgré tout

Article suivant

Un nouveau fond plat sur la Renault à Spa

Un nouveau fond plat sur la Renault à Spa
Charger les commentaires