Hülkenberg frustré malgré la belle opération de Force India

partages
commentaires
Hülkenberg frustré malgré la belle opération de Force India
Par : Basile Davoine
8 sept. 2015 à 08:56

Malgré les points obtenus à Monza, le pilote allemand a dû composer avec plusieurs problèmes techniques sur sa monoplace.

Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 sur la grille
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08 and Marcus Ericsson, Sauber C34 battle for position
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM08
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM08

Force India nourrissait de gros espoirs le week-end dernier à Monza, et l’écurie indienne est parvenue à récolter de gros points importants pour le championnat. Avec les 6e et 7e places de Sergio Pérez et Nico Hülkenberg, l’équipe remonte à la 5e place du championnat constructeurs, possédant désormais 13 points d’avance sur Lotus. 

Pourtant, Hülkenberg a quitté l’Italie avec un peu de frustration. Déjà victime de petits ennuis techniques le vendredi et le samedi, le pilote allemand n’a pas non plus été épargné en course. En difficulté avec la VJM08, il a même envisagé d’effectuer un deuxième arrêt au stand pour résister à la Sauber de Marcus Ericsson. Une hypothèse que son équipe a finalement écarté. 

"La seconde partie de la course était assez difficile face à Ericsson et c’est là que nous avons envisagé de passer à une stratégie à deux arrêts car j’avais tellement de mal avec les pneus", explique Hülkenberg. "Je crois que nous avions un problème avec la voiture et c’est quelque chose que nous devons étudier car je perdais de l’appui, la voiture glissait et les pneus arrière chauffaient beaucoup trop, et tout cela a vraiment affecté mon rythme."

Pérez sur son nuage

En revanche, pour Pérez, c’est un week-end idéal de bout en bout qui s’est déroulé à Monza. Dans la dynamique de sa prestation en Belgique, le Mexicain a de nouveau engrangé des points, qui lui permettent même d’intégrer à présent le Top 10 du championnat pilotes et de devancer son coéquipier. 

"J’avais un rythme solide du début à la fin ; j’ai réussi à bien gérer la dégradation", se félicite l'ancien pilote McLaren. "Après mon arrêt au stand, je savais que Kimi [Räikkönen] était proche de moi, il était vraiment rapide et il n’y avait rien que je puisse faire pour le garder derrière plus longtemps. Je suis très heureux de notre performance sur l’ensemble du week-end."

Prochain article Formule 1
Red Bull et Toro Rosso pourraient ne pas utiliser l'évolution du V6 Renault

Article précédent

Red Bull et Toro Rosso pourraient ne pas utiliser l'évolution du V6 Renault

Article suivant

Ferrari ne s'oppose pas à l'idée de motoriser Red Bull

Ferrari ne s'oppose pas à l'idée de motoriser Red Bull

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Lieu Autodromo Nazionale Monza
Pilotes Nico Hülkenberg , Sergio Pérez
Équipes Force India
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités