Hülkenberg n'a pas de compassion pour Haas et Force India après leur DSQ

Renault a fait un grand pas vers la quatrième place du championnat des constructeurs au Grand Prix des États-Unis, en partie grâce à la disqualification de Kevin Magnussen, mais Nico Hülkenberg n'éprouve aucune compassion pour son rival.

Hülkenberg n'a pas de compassion pour Haas et Force India après leur DSQ

À Austin, Renault a signé son meilleur résultat d'ensemble depuis son retour en tant que constructeur avec Nico Hülkenberg sixième et Carlos Sainz septième, soit un total de 14 points.

Dans le même temps, Esteban Ocon et Kevin Magnussen ont été disqualifiés après avoir fini huitième et neuvième, pour avoir dépassé respectivement la limite de 100 kg/heure et les 105 kg autorisés par course.

Lire aussi :

Renault a ainsi creusé un écart de 22 points sur Haas au classement général, et semble avoir la quatrième place entre les mains, sauf spectaculaire retournement de situation.

Lorsque Motorsport.com lui demande s'il est content du boost que cela représente pour Renault ou bien désolé pour ces deux équipes, Hülkenberg répond : "Je ne suis pas désolé. Il y a des raisons pour lesquelles cela s'est produit, il y a eu des erreurs. Il y a des règles, et elles ont été enfreintes. C'est le résultat final, c'est la punition. Nous nous battons contre eux, donc nous n'allons pas leur faire de cadeaux. S'ils ont utilisé plus de carburant qu'autorisé, alors je ne vais pas être désolé pour eux."

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18, devant Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18

Photo de: Andrew Hone / LAT Images

Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

Esteban Ocon, Racing Point Force India VJM11 et Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

C'est bon pour le moral

Le Losange a marqué davantage de points à Austin que lors des six courses précédentes. Six courses lors desquelles Hülkenberg, justement, n'avait inscrit qu'une seule unité, impliqué dans le carambolage au départ du Grand Prix de Belgique et relégué en fond de grille par des pénalités moteur en Italie.

"C'était dur, mon dernier bon résultat avant ça était Hockenheim. Ça remonte !" s'exclame l'Allemand, qui s'était classé cinquième à domicile. "Depuis la fermeture d'usine estivale, nous avons connu des temps difficiles, sans avoir beaucoup de bons résultats et souvent sans être très compétitifs. C'est bien d'être de retour, d'être compétitif, d'entrer dans le top 10 à la régulière et de faire un week-end solide, sans accroc."

"Cela nous donne de l'élan. Je suis sûr que cela libère une motivation et une énergie nouvelles. Espérons que cela nous aidera lors des trois prochaines courses et dans la bataille où nous sommes."

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team

Photo de: Jerry Andre / Sutton Images

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18

Photo de: Manuel Goria / Sutton Images

Grâce à son résultat, Hülkenberg s'est de nouveau emparé de la septième place du championnat, un rang de "meilleur des autres" que peuvent encore briguer cinq autres pilotes, si l'on est réaliste. La priorité du pilote Renault est toutefois d'assurer un résultat déjà en bonne voie chez les constructeurs.

"Le championnat des pilotes est une chose, et bien sûr, j'aimerais être septième, mais il est bien plus important d'obtenir la quatrième place du côté des équipes. Nous devons simplement continuer de faire ce que nous avons fait à Austin. Ce circuit a des caractéristiques similaires à Austin sur le papier, donc nous devrions être raisonnablement compétitifs ici", conclut-il.

Propos recueillis par Scott Mitchell

partages
commentaires
Magnussen pilote "comme une grand-mère" à cause de règles "stupides"

Article précédent

Magnussen pilote "comme une grand-mère" à cause de règles "stupides"

Article suivant

Haas défend la viabilité de l'accord rapide avec Rich Energy

Haas défend la viabilité de l'accord rapide avec Rich Energy
Charger les commentaires
Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable Prime

Pourquoi un retour des moteurs hurlants n'est pas si impensable

Il n'y a pas que la lutte entre Verstappen et Hamilton qui oppose les patrons de Red Bull et de Mercedes : la nature des moteurs 2025 de Formule 1 fait également l'objet de désaccords. Mais les espoirs d'avoir des unités de puissance bruyantes, sources d'émotions fortes tout en étant respectueuses de l'environnement ne sont pas forcément opposés.

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Hongrie 2021

Après le Grand Prix de Hongrie, onzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
2 août 2021
Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull" Prime

Pourquoi Mercedes semble dans le match sur un "circuit Red Bull"

Mercedes a terminé les essais du vendredi au Hungaroring avec un net écart sur Red Bull grâce au rythme de Valtteri Bottas qui a dominé les EL2. Mais il y a d'autres raisons pour lesquelles l'équipe des Flèches d'Ébène est satisfaite de ses progrès jusqu'à présent sur un circuit que de nombreux observateurs considèrent comme favorable à Red Bull.

Formule 1
31 juil. 2021
Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull Prime

Les mystères soulevés par le rejet de la requête de Red Bull

Le rejet par la FIA de la demande de Red Bull de réexaminer l'accident du Grand Prix de Grande-Bretagne entre Lewis Hamilton et Max Verstappen a peu surpris dans le monde de la Formule 1.

Formule 1
30 juil. 2021
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021