Hülkenberg a "l'impression de n'avoir jamais quitté la F1"

Nico Hülkenberg va revenir en tant que titulaire en Formule 1 l'année prochaine pour le compte de Haas. Un retour presque inattendu pour l'Allemand de 35 ans, qui n'a cependant jamais perdu le paddock de vue.

Hülkenberg a "l'impression de n'avoir jamais quitté la F1"
Charger le lecteur audio

Pas titulaire en Formule 1 depuis 2019 et sa dernière saison chez Renault, Nico Hülkenberg va faire son grand retour en discipline reine l'année prochaine chez Haas, en remplacement de Mick Schumacher. L'officialisation de ce recrutement est intervenue ce jeudi matin mais était dans les tuyaux depuis plusieurs semaines, la candidature de l'Allemand ayant progressivement pris de l'épaisseur à mesure que la fin de campagne 2022 approchait.

Hülkenberg sortira ainsi de trois saisons complètes en tant que réserviste. Un poste qui, dans la F1 moderne, n'est pas réellement le plus en vue tant il est heureusement rare pour les titulaires d'être indisponibles. Mais en période de pandémie de Covid, "Hulk" a été sollicité à quatre reprises par Racing Point/Aston Martin : d'abord en remplacement de Sergio Pérez et Lance Stroll en 2020, puis de Sebastian Vettel lors des deux premiers Grands Prix 2022.

Lors de ces quelques occasions, le pilote au numéro 27 s'est régulièrement rappelé aux bons souvenirs du paddock en plus d'une présence régulière via ses divers engagements (à la télé autrichienne notamment), à tel point qu'il reconnaît lui-même n'avoir jamais vraiment senti qu'il n'était plus partie prenante de la discipline reine : "Je suis très heureux de passer à un baquet à temps plein avec Haas F1 en 2023. J'ai l'impression de n'avoir jamais vraiment quitté la Formule 1".

La dernière apparition en Grand Prix de Nico Hülkenberg date du GP d'Arabie saoudite 2022, avec Aston Martin.

La dernière apparition en Grand Prix de Nico Hülkenberg date du GP d'Arabie saoudite 2022, avec Aston Martin.

"Je suis ravi d'avoir l'opportunité de faire à nouveau ce que j'aime le plus et je tiens à remercier Gene Haas et Günther Steiner pour leur confiance. Nous avons du travail devant nous pour être en mesure de rivaliser avec toutes les autres équipes du milieu de peloton, et je suis impatient de rejoindre cette bataille à nouveau."

En alignant Hülkenberg (35 ans et 181 départs) aux côtés de Kevin Magnussen (30 ans et 140 départs), Haas fait clairement le choix de l'expérience, un contrepied total par rapport à ses décisions en vue de 2021 et 2022 d'aligner deux pilotes sans expérience avec Mick Schumacher et Nikita Mazepin ; les plans ayant seulement été modifiés pour ce dernier suite à l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

Une volonté de maturité en tout cas assumée par le directeur de l'écurie américaine, Günther Steiner. "Je suis naturellement très heureux d'accueillir à nouveau Nico Hülkenberg dans un rôle de pilote à plein temps en Formule 1. L'expérience et les connaissances que Nico va apporter à l'équipe sont évidentes – avec près de 200 départs en Formule 1 – et une réputation d'excellent pilote de qualifications et de compétiteur solide et fiable."

"Ce sont des attributs qui, lorsque vous les associez à l'expérience de Kevin Magnussen, nous donnent un duo de pilotes très sérieux et bien rodés qui, nous en sommes convaincus, aideront l'équipe à progresser sur la grille. C'est évidemment l'objectif et c'est cette ambition qui a motivé le retour de Nico en Formule 1 : il partage notre vision et peut être un acteur clé, avec le reste de l'équipe, pour bâtir sur les bases que nous avons posées cette année avec notre retour dans la bataille pour les points."

Lire aussi :
partages
commentaires

"Très déçu", Schumacher estime "mériter" sa place en F1

Wolff : Russell a "peut-être fait un an de trop" chez Williams