Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Verstappen : Même sans le Halo, Leclerc n'aurait pas été touché

partages
commentaires
Verstappen : Même sans le Halo, Leclerc n'aurait pas été touché
Par :
30 août 2018 à 16:30

Le spectaculaire accident dont a été victime Charles Leclerc au départ du Grand Prix de Belgique contraint certains réfractaires au Halo à revoir leur position. Pas Max Verstappen, qui campe sur ses positions !

À Spa-Francorchamps, Nico Hülkenberg a complètement manqué son premier freinage, percutant la McLaren de Fernando Alonso et l'expédiant violemment en direction de Charles Leclerc. Alonso a décollé sur la Sauber, son fond plat et sa roue avant droite percutant le Halo du Monégasque, qui semble avoir protégé le pilote au moment crucial.

Lire aussi :

Système de protection de la tête du pilote, le Halo a fait ses débuts en Grand Prix en début de saison, au grand dam de ses nombreux détracteurs ; ces derniers critiquent tantôt son apparence, tantôt l'aseptisation présumée de la Formule 1.

Max Verstappen en particulier a déploré par le passé un Halo "très moche", et lorsque l'accident de Leclerc est évoqué, le Néerlandais ne mâche pas ses mots.

"La voiture ne tombe jamais vraiment sur quelqu'un, elle dérape toujours sur le dessus d'une autre", affirme Verstappen ce jeudi à Monza. "Mais parce que le Halo dépasse énormément, bien sûr, il est heurté. Plus on construit de choses devant un pilote, plus il y a de chances que ce soit touché. Je pense que même s'il n'y avait pas eu le Halo, il n'aurait pas été touché de toute façon, donc à mon avis, ils ont exagéré."

 

Photo de:

 

Photo de:

Nico Hülkenberg faisait partie des plus fervents opposants au Halo quand celui-ci a été monté sur une F1 pour la première fois, en février 2017, mais depuis l'incident de dimanche, le pilote Renault ne peut que reconnaître les bienfaits de cette pièce.

Lire aussi :

"Tout en n'étant pas un grand fan du Halo et du système [de protection], je dois constater les faits et admettre que ça apporte quelque chose en F1, particulièrement en matière de sécurité dans la voiture", reconnaît Hülkenberg. "Je suis toujours mitigé à ce sujet, mais ce n'est de toute façon pas à moi de décider, c'est comme ça."

"C'est certain, il a été prouvé que c'était un bon système, utile. Nous ne pouvons que spéculer sur ce qui aurait pu se passer sans, mais ça semble assez clair, à voir les traces de pneus partout sur le Halo. Alors de ce point de vue, il a été très efficace pour protéger la tête."

Lui aussi réfractaire au Halo, Kevin Magnussen a une opinion qui n'a pas vraiment évolué après cet accident.

"Je suis juste heureux que personne n'ait été blessé, et vous savez, en réalité, personne ne veut se blesser et personne ne veut que quelqu'un d'autre se blesse. Fin de l'histoire, vraiment", explique le Danois. "Vous savez, ça ne change pas le fait que l'idée que je me fais de la Formule 1 est sans le Halo, tout comme pour moi, les motos ont deux roues."

"Bien entendu, on s'interroge quand on voit que le Halo vient de sauver une vie, et on ne va pas dire : 'Oh, j'aurais aimé qu'il ne soit pas là'. Dans ce cas de figure, je suis bien sûr content de sa présence."

Directement concerné, Charles Leclerc estime quant à lui que le débat autour du Halo n'a désormais plus lieu d'être : "En regardant les images, nous ne pouvons pas savoir ce qui se serait passé sans [le Halo], mais j'étais évidemment heureux de l'avoir au-dessus de la tête. Il doit être en F1 désormais. Peu importe si c'est beau ou non, je crois que ce n'est plus très important."

Diapo
Liste

1/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

2/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

3/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

4/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

5/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

6/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

7/23

Photo de: Steven Tee / Motorsport Images

8/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

9/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

10/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

11/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

12/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

13/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

14/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

15/23

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

16/23

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

17/23

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

18/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

19/23

Photo de: Sam Bloxham / Motorsport Images

20/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

21/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

22/23

Photo de: Andrew Hone / Motorsport Images

23/23

Photo de: Mark Sutton / Motorsport Images

Article suivant
Toro Rosso : et si c'était (encore) Kvyat ?

Article précédent

Toro Rosso : et si c'était (encore) Kvyat ?

Article suivant

L'avance de Renault sur Haas a fondu "comme neige au soleil"

L'avance de Renault sur Haas a fondu "comme neige au soleil"
Charger les commentaires