Hülkenberg après sa panne : "Rien ne sert d'enfoncer Renault"

partages
commentaires
Hülkenberg après sa panne : "Rien ne sert d'enfoncer Renault"
Par :
1 avr. 2019 à 08:40

Malgré l'amère déception de son abandon dans les derniers instants du Grand Prix de Bahreïn, Nico Hülkenberg tient à maintenir la cohésion au sein de l'écurie Renault plutôt que de chercher un responsable à ses malheurs.

La course se passait particulièrement bien pour Renault à Sakhir, si bien que Nico Hülkenberg tenait la sixième place tandis que son coéquipier Daniel Ricciardo était dixième. Las, dans le 54e des 57 tours, les R.S.19 sont tombées en panne précisément au même endroit, toutes deux victimes de leur unité de puissance. Sacrée coïncidence !

Lire aussi :

"Dans mon esprit, c'était déjà acquis", reconnaît Hülkenberg. "Mais cela montre juste qu'il faut finir la course. Sans ces trois derniers tours, je maîtrisais tout. J'avais de la marge sur [Lando] Norris [quatre secondes d'avance, ndlr] et tout allait bien. Ça s'est produit sans signe avant-coureur. C'est juste arrivé d'un moment à l'autre."

"C'est clair que c'est dur à avaler. C'est un moment brutal qui peut se produire en sport auto." À tel point que lorsqu'il lui est demandé si la déception est équivalente à celle du Grand Prix du Brésil 2012, où Hülkenberg s'était accroché avec Lewis Hamilton alors qu'il jouait la victoire, sa réponse est : "Là, je ne sais pas. Je pense qu'il va me falloir un peu de temps pour digérer."

Ce n'est pas la première fois que le groupe propulseur au losange montre des signes de faiblesse en matière de fiabilité. Lorsqu'il lui est demandé si ses collègues ont besoin d'être consolés, Hülkenberg répond : "C'est clair. C'est dur à avaler. Pas seulement pour moi mais pour tout le monde. C'est là qu'on se rend compte que la F1 est un sport d'équipe, et c'est clair que les techniciens moteur à Viry et tous les autres vont être anéantis, et déprimés. Par conséquent, rien ne sert de les enfoncer. Nous devons travailler à l'unisson et nous aider les uns les autres."

Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19, devant Daniel Ricciardo, Renault R.S.19

Un accrochage évitable avec Ricciardo

Auparavant, ce Grand Prix de Bahreïn avait été passionnant en tout point, notamment pour un Hülkenberg qui s'est illustré par des dépassements sur Sergio Pérez, Kevin Magnussen, Lando Norris, Kimi Räikkönen et Daniel Ricciardo, même si l'Allemand s'est aussi fait une frayeur au départ.

"Le premier tour, c'était comme une zone de guerre", se remémore-t-il. "C'était fou. Des voitures partout, des contacts, des étincelles, des pièces qui volent – j'ai eu un gros impact sur mon casque par un débris. C'était une course spectaculaire où il y avait de tout. J'ai fait beaucoup de dépassements, c'était fun. Ça aurait été vraiment sympa de récompenser l'équipe et moi-même avec ces points, mais il faudra juste rebondir une autre fois."

Hülkenberg est également revenu sur son étonnant contact avec Ricciardo au premier virage, dans une manœuvre où il avait pourtant laissé beaucoup de place à la voiture sœur à l'intérieur. Cette touchette l'a-t-elle surpris ? "Oui, bien sûr", répond le pilote Renault. "Ce n'est pas ce que l'on souhaite."

"J'ai freiné tard et ma trajectoire était déjà très large. Je pensais qu'il y avait plein de place pour lui, mais il a aussi fait un blocage de roue et est sorti large. Il y a eu un petit contact roue contre roue. J'étais surpris à ce moment-là, mais ça arrive. Ce n'est pas un drame."

Quant à Ricciardo, s'il ne fait pas son mea culpa à proprement parler, il admet ne pas être étranger à l'incident : "Percuter Nico, je n'avais évidemment pas prévu ça, mais au freinage, je ne suis pas encore au top. Ça n'était pas dans le scénario, mais disons que j'essaie de trouver de la vitesse dans quelques domaines."

Propos recueillis par Jonathan Noble

Nico Hulkenberg, Renault R.S. 19, à la lutte avec Daniel Ricciardo, Renault R.S.19

Article suivant
Rosberg : Vettel "a tout ruiné, complètement seul"

Article précédent

Rosberg : Vettel "a tout ruiné, complètement seul"

Article suivant

Aitken en essais avec Renault à Sakhir

Aitken en essais avec Renault à Sakhir
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Pilotes Nico Hülkenberg Boutique , Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu